Les ennasures

Les ennasures sont de plus en plus appréciées, mais quels sont leurs usages ?

Pour quoi ?
Il y a une polémique autour de l’utilisation du mors, une polémique légitime, mais je ne suis pas sûre que l’ennasure soit la réponse absolue à nos problèmes d’éducation et d’équilibre. Car que le cheval soit appuyé sur le mors ou sur une muserolle, cela revient au même : il est en appui, donc en déséquilibre.
Personnellement, pour avoir fait l’expérience plusieurs fois, je ne parviens pas au même résultat technique avec une ennasure. Je réserve donc cet outil pour mes sorties en extérieur.

Les risques
L’ennasure n’est pas inoffensive et peut même se révéler pire que le mors. Cette différence s’explique par leur type d’action : une embouchure agit principalement sur la commissure des lèvres, une partie assez peu innervée, tandis que l’ennasure agit sur les parties cartilagineuses du nez et a une action directe sur des nerfs faciaux, comme on peut le voir sur l’image ci-dessous. Opter pour une ennasure parce que l’on a des problèmes de main ou d’équilibre est un cache-misère, car la cause est technique et non matérielle.

Nerfs faciaux du cheval. © Diane Schell
Nerfs faciaux du cheval. © Diane Schell

L’hackamore
L’hackamore est l’ennasure la plus connue, il est composé de deux pièces en cuir, de deux branches en métal qui peuvent avoir différentes formes dites classiques, flower ou S.
Placé sur l’arête du nez, il créé un effet de levier. Cet effet de levier est puissant et si la main est trop sévère ou que le matériel est mal réglé, le cheval risque une obstruction de ses voies respiratoires et une fracture (os ou cartilage du nez).
L’hackamore nécessite que le cheval soit éduqué à la rêne d’appui, car la rêne d’ouverture ne convient à ce type d’ennasure.
Étant donné qu’il s’achète à part (comme une embouchure), il est possible que le bridon ne soit plus adapté. Si vous devez changer de modèle, attention à ce que les boucles des montants n’irritent la peau près des oreilles, et à ce que la sous-gorge et le frontal ne se soient pas serrées. Plus facile encore, on trouve aussi des bridons spécialement conçus pour la monte en hackamore.

Le side pull
Cette ennasure s’apparente fonctionnellement et physiquement au filet, elle a donc l’avantage d’être très maniable et d’être facilement adaptable sur le cheval. Et contrairement à l’hackamore, le side pulle n’exerce pas d’effet de levier.
Certains modèles sont composés de nœuds qui fonctionnent comme ceux des licols américains (ou dits éthologiques), ils exercent une pression sur des parties sensibles et je ne vous les conseille pas à cause de leur sévérité. Préférez d’autres modèles sont plus confortables et plus adaptés.
Généralement les side pull sont intégrés dans un bridon, mais il est possible de les commander par pièce, dans ce cas, comme l’hackamore, le réglage du bridon doit le permettre.

Le likorne et le bitless
Le likorne a une apparence atypique, car deux montants se rejoignent sur le front du cheval, là où pourrait se trouver une corne de licorne, d’où son nom. Il semblerait que son fonctionnement soit le même que celui de l’hackamore.
Quant au bitless, il repose sur un système de courroies coulissantes qui se serrent lorsque le cheval tirent sur ses rênes, mais certains témoignages ont rapporté qu’elles ne se détendent pas franchement lorsque l’action cesse.
Les multiples points d’appui de ces deux ennasures les rendent assez encombrantes, elles semblent aussi moins précises et donc plus dures.

Sur le même sujet :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s