Saddle fitting et annuaire des professionnels

Crédit photo

Introduction au saddle fitting
Le saddle fitting c’est l’art de trouver l’adéquation idéale d’une selle selle, aussi bien du côté cheval et que du côté cavalier. Parce que chaque cheval a une morphologie différente et unique (garrot saillant, dos large, droit étroit, épaules creuses, asymétries, etc.), une selle X (haut de gamme ou non) ne peut convenir à toute une écurie. Il en est de même pour le cavalier, toutes les morphologies ne se plaisent pas dans les même selles. On comprend les enjeux du saddle fitting quand on observe ce qu’il peut se passer réellement sous nos fesses :

Quels sont les signes d’une selle inadaptée ?
Les symptômes d’une selle inadaptée peuvent comprendre des traces de sueur, des poils rebroussés, des plaies, la formation de tâches blanches, des atrophies musculaires… Ces gênes, ces douleurs peuvent à force compromettre la santé du cheval et augmenter ses frais : arthrose due à une colonne trop sollicitée, atrophie musculaire, boiterie, etc. entraînant des visites fréquentes de professionnels de santé équine (vétérinaire, ostéopathe, kinésithérapeute, etc.). Les signes peuvent être physiques, mais aussi comportementaux :

  • une difficulté à maintenir un bon port d’encolure (cheval qui agite la tête, maintien la tête en bas…) ;
  • une perte d’amplitude dans les allures,
  • une difficulté de maintenir l’impulsion,
  • une difficulté d’enroulement à l’obstacle,
  • ne se tient pas droit, ne saute pas droit,
  • un manque d’engagemen de l’arrière-main,
  • long à échauffer, difficile à décontracter,
  • un manque de coopération, jusqu’au refus (de se plier, de sauter…),
  • une baisse des performances.

Les dommages d’une selle inadaptée :

En plus d’une morphologie distincte et propre à chaque cheval, celle-ci n’est pas figée est évolue dans le temps : elle change par exemple au fil des saisons (été/hiver), au fil de la croissance ou du vieillissement, de l’entraînement ou de la mise au repos. Une selle qui allait il y a 3 ans ou même 3 mois peut ne plus convenir, c’est pourquoi il faut faire appel à un spécialiste formé une à deux fois par an afin d’en assurer le suivi et l’entretien.

Pour le cavalier, une selle adaptée est toute aussi importante. Une étude britannique a d’ailleurs révélé qu’un mauvais fitting impactait le dos : sur les 205 cavaliers interrogés, 38% ont déclaré avoir mal au dos, 43% avaient des selles mal ajustées, et 14,6% avaient des selles qui glissaient. Idéalement la selle doit être vérifiée au moins une fois par an, mais parfois cela ne suffit pas : 30% des selles entretenues annuellement étaient mal ajustées.
SUITE DE L’ARTICLE

Enfin, il faut toujours monter à partir d’un montoir afin de soulager le corps du cheval et de prévenir la torsion irréversible de l’arçon. Monter au sol est une pratique à éviter autant que possible.

Annuaire des professionnels
Saddle fitting, ergonomie équine, et mesures de pression. Les départements indiqués correspondent au lieu de résidence, pour les zones de déplacements voir directement avec le professionnel :

BELGIQUE

FRANCE

Région nord / IDF

Région est

Région centre ouest

Région sud

SUISSE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s