De l’aloe vera au vinaigre de cidre, les soins naturels incontournables

Crédit photo

Mise à jour : mai 2016

Avant tout traitement, parlez-en d’abord avec votre vétérinaire. Attention « naturel » ne veut pas dire « inoffensif », plus de détails dans l’article.

L’aloe vera
Utilisations principales : ulcère gastrique, brûlure, plaie, piqûre.

Utilisée depuis de 5000 ans, les propriétés de l’aloe vera sont aujourd’hui reconnues. Cette plante mucilagineuses a de nombreuses vertus :

  • en externe, elle est hémostatique, anesthésique, bactéricide, cicatrisante et anti-inflammatoire, elle est donc idéale sur les blessures, brûlures et autres irritations. Grâce à ses propriétés astringentes, adoucissantes et protectrices, elle peut être utilisée pour le soin de la peau et des crins,
  • en interne, elle est particulièrement intéressante dans le cas d’ulcères gastriques, et améliore également la digestion et l’assimilation des nutriments.

Pour ne pas altérer les propriétés de la l’aloe vera, le procédé d’extraction et de fabrication doit être réalisé à froid. Peu de produits dans le commerce propose ce mode de fabrication, alors soyez vigilants.

L’argilothérapie
Utilisations principales : tendinite, plaie, coup, contre les diarrhées.

L’argile a trois fonctions, elle a un pouvoir absorbant, adsorbant et antiseptique. Voici ces principaux usages :

  • en externe, on l’applique en cataplasme pour les hématomes, plaies, brûlures et cicatrices, les abcès et les pourritures du pied, et la récupération après l’effort notamment sur les tendons,
  • en interne, on l’utilise pour combler les carences en minéraux, apaiser les acidités de l’estomac, calmer les ulcères, stopper les diarrhées, vermifuger, nettoyer le sang.
    Elle peut également aider à garder l’eau propre plus longtemps.

Conseils pour faire un cataplasme : dans la mesure du possible, évitez d’utiliser des ustensiles en fer, en métaux oxydables ou en plastique, et plutôt privilégier les cuillères en bois et les pots en grès ou en verre. Une fois étalé en cataplasme épais, ne couvrez pas sinon l’argile n’agit pas et répétez l’opération autant de fois que nécessaire (sans la réutiliser). A savoir que les premiers résultats peuvent paraître pires, ce sont les effets de l’élimination des toxines.
Vous pouvez rajouter quelques gouttes d’une huile essentielle pour optimiser le traitement : tea-tree pour les sabots et pour son action antibactérienne (pourriture ou abcès), lavande pour les démangeaisons et irritations.

L’apithérapie
Utilisations principales : plaie, récupération.

L’apithérapie est une pratique millénaire qui se base sur l’utilisation des produits de la ruche que sont : le miel, la propolis, la cire, le venin d’abeilles, la gelée royale, le pain d’abeilles et le pollen.

  • en interne, le miel est un reconstituant sanguin et cardiaque, il stimule également le transit intestinal, et a des propriétés laxatives,
  • en externe, il a un certain pouvoir antiseptique et contient un antibiotique rare appelé l’inhibine. Une série de cas concrets menés par le Dr Scohier, attention les images peuvent choquer.

Attention à bien choisir son miel, la moitié des miels en France sont importés et proviennent principalement de Chine. Ces miels importés contiennent souvent des levures, preuve d’un manque d’hygiène évident. Il faut toujours sélectionner un miel dont on connait la provenance.

L’huile de cade
Utilisations principales : affections du pied

L’huile de cade est issue de trois espèces de genévriers qui poussent dans la garrigue. Elle a des vertus  antiseptiques, fongicides et répulsives contres les insectes et parasites.

  • en hiver, elle soigne les pathologies des pieds comme les pourrissements de fourchette, les fourmilières et la gale de boue,
  • en été, elle a une action répulsive sur les insectes et parasites externes. Cependant, je déconseille son utilisation à cause du risque de brûlures dues au soleil (même diluée). Du coup en ce qui concerne la DERE, le mieux est d’investir dans une couverture spéciale. Par ailleurs, l’huile de cade contient des substances potentiellement cancérogènes, c’est pourquoi il vaut mieux éviter les applications cutanées, d’autant plus si le traitement est long. Enfin, si vous souhaitez tout de même essayer de l’appliquer, il est fortement recommandé de procéder à un test allergique, d’éviter les zones sensibles comme les muqueuses et la tête et évitez d’appliquer le mélange sur les parties directement exposées au soleil.

L’huile de coco
Utilisations principales : plaie, irritations, soins des crins.

Utilisée en médecine traditionnelle indonésienne, elle participe à la cicatrisation des plaies, soulage les irritations et les petites affections de la peau grâce à sa légère action antiseptique et antifongique. Ses actions peuvent être couplées et renforcées avec des huiles essentielles. Enfin, elle a une action très nourrissante sur les crins. L’huile de coco doit être extraite à froid et issue de l’agriculture biologique.

Les micro-organismes efficaces
Utilisations principales : plaie, probiotiques, assainissement de l’environnement.

L’EM est composé de 80 souches de micro-organismes appartenant à cinq familles : des bactéries d’acide lactique, des levures, des actinomycètes, des bactéries photosynthétiques et des moisissures issues de la fermentation.
La combinaison idéale des EM a été découverte en 1981 par le professeur japonais Teruo Higa, spécialiste en agronomie. Ses recherches visaient à trouver une solution alternative à l’utilisation de produits chimiques dans l’agriculture. D’ailleurs, Teruo Higa validait ses essais avec son odorat, si le mélange sentait mauvais, il en changeait.

Les EM peuvent notamment être utilisés : pour le sol (ils contribuent à la qualité du sol, ainsi les plantes poussent mieux et plus vite), dans le traitement de l’eau, pour la santé humaine et animale (utilisés par exemple en probiotiques, ils participent au soutient du système immunitaire), comme produit de nettoyage en réduisant la prolifération de micro-organismes nocifs ; dans les cosmétiques (utilisés dans la composition de dentifrice, ils préservent l’équilibre du microbiote buccal), et de nouvelles expériences montrent chaque jour une nouvelle application possible des EM.
Les EM permettent de contrôler efficacement les populations de micro-organismes pathogènes évitant ainsi le recours aux molécules chimiques nocives pour la santé et l’environnement.
Concernant leur application sur les chevaux, voici quelques exemples d’utilisation :

  • en interne, en probiotiques,
  • en externe, pour limiter la poussière du fourrage et assainir le lieu de vie (box, mangeoire, abreuvoir…). Pratique donc pour les chevaux atteints d’emphysème, pour soigner la pourriture de la fourchette, pour soigner des plaies : attention certaines images peuvent choquer, mais voici quelques cas pratiques : deux sont traités ici (le second est en page 3) et un autre cas synthétique et complet.

Bibliographie :

  • Teruo Higa, Une révolution pour sauver la Terre, International book, 2013
  • Tatsuo Kuroda , EM, Les micro-organismes efficaces pour le jardin : Vivifiez votre jardin potager à l’aide des EM, Le Courrier du Livre, 2010
  • Anne Lorch, Les micro-organismes efficaces au quotidien : Au service de la terre, des animaux et des hommes, Le Souffle d’Or, 2011

Le vinaigre de cidre
Utilisations principales : affections du pied ?, affections de la peau, soin des crins.

Le vinaigre de cidre contient plus d’une trentaine de substances nutritives : des minéraux, des vitamines : A, B1 , B2, B3 et C, des acides essentiels, plusieurs enzymes et une forte dose de pectine. Il est riche en potassium et en oligoélément-éléments tels que le phosphores, le calcium, le magnésium, le soufre, le fer, le fluor, le silicium, le bore, le zinc, le cuivre, le manganèse et le sélénium.

  • en interne, le vinaigre de cidre serait bénéfique pour les articulations, la régulation du PH, le système immunitaire, le transit et la fonction rénale (chevaux sujets aux calculs notamment), et serait également source de nutriments essentiels.
    Du fait de son acidité élevée, les cures internes sont à mener avec prudence, de plus si la ration est déficiente en oligo-éléments et vitamines, il est plus judicieux de procéder à sa réévaluation que d’utiliser des compléments,
  • en externe, l’utilité du vinaigre de cidre est plus intéressante. Il aide à lutter contre leur pourrissement, dû à l’humidité (boue, vie au box), il soulage les problèmes de peau liées par exemple aux démangeaisons. Toutefois, cette propriété semble de plus en plus remise en cause à cause de la teneur en sucre du vinaigre qui favorisait au final, l’accroissement des micro-organismes et des champignons (le sucre servant en quelque sorte de base alimentaire).
    C’est aussi un répulsif contre les insectes et parasites externes telles que les tiques (sur une courte période seulement).
    Pour les crins, le vinaigre de cidre fait des merveilles, il les démêle et les fait briller sans les casser contrairement aux produits vendus dans le commerce à base de silicone.

Le vinaigre de cidre industriel est fabriqué en 48 heures et peut contenir des colorants artificiels et des agents chimiques de conservations. Ainsi, privilégiez un vinaigre véritable : non-pasteurisé, pressé à froid, issu de l’agriculture biologique, sans sulfites, taux d’acidité de 5% et vieilli en fût de chêne (surtout si vous envisagez une cure en interne).

En boutique :

Le vinaigre de cidre bio Des Côteaux Nantais, sans sulfite, non pasteurisé et affiné en fût de chêne.
Le vinaigre de cidre bio Des Côteaux Nantais, sans sulfite, non pasteurisé et affiné en fût de chêne.
Publicités

4 réflexions sur “De l’aloe vera au vinaigre de cidre, les soins naturels incontournables

  1. Bonjour
    Est-ce que l’huile de coco et le vinaigre de cidre peuvent être utilisées sur les crins en été avec le soleil ? Ou est-ce qu’il faut rincer avec un shampoing ?

    J'aime

    1. Aucun des deux n’a besoin d’être rincé. Sauf si vous souhaitez appliquer du vinaigre puis de l’huile de coco. Attention avec l’huile de coco en été, n’appliquez qu’un peu d’huile (pointes) à cause du risque de brûlures dues au soleil.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s