Le cheval pieds nus

Crédit photo

Qu’est-ce ?
Un cheval dit « pieds nus » est un cheval vivant sans fer, dont les pieds sont entretenus soient artificiellement (entretiens manuels spécifiques), soient naturellement (abrasion naturelle). Le parage physiologique ne repose pas sur les techniques de la maréchalerie, c’est pourquoi il ne comprend pas le parage de pré. Il y a trois grandes écoles dans le pied nu :

  • le parage naturel, qui se réfère à l’étude des pieds de chevaux vivant à l’état sauvage visant donc à les reproduire. C’est la méthode Wild Horse Trim de Jaime Jackson ;
  • la méthode Strasser, développée par l’allemande Hiltrud Straßer mettant en lien la santé, la condition de vie domestique et l’étude de pieds de chevaux sauvages ;
  • et la podologie équine, développée par un ex-maréchal, KC LaPierre. Ses observations reposent à la fois sur une étude biomécanique, neurologique et énergétique.

Quelle que soit l’école, toutes portent un regard holistique sur le cheval, comprenant au minimum les conditions de vie, l’alimentation et le travail du cheval.

Les avantages
Entretenir son cheval pieds nus, c’est avant tout souhaiter respecter son intégrité physique et contribuer à lui offrir une condition de vie plus saine, mais les pieds nus ont d’autres avantages, entre autres :

  • ils améliorent la circulation sanguine : « le cheval a cinq cœurs », raison pour laquelle certains chevaux de courses sont déferrés,
  • ils réduisent les accidents tels que les chocs, les blessures et les glissades…,
  • ils soulagent les articulations : pas de résonances,
  • ils guérissent des cas pathologiques (pied bot, fourbure, naviculaire…),
  • côté pratique : aucun risque en cas de neige, de boue ou de gel.

Tous les chevaux peuvent être concernés par une vie pieds nus, quel que soit l’âge, et la discipline (y compris la pratique à haut niveau). Précisons que la couleur des pieds n’influe pas sur la qualité de la corne, et qu’il n’y a pas de perte d’adhérence (elle est même meilleure que celle de fers cramponnés).

Pieds nus et performance sportive : tous les chevaux d'Isa Danne évoluent pieds nus.
Pieds nus et performance sportive : tous les chevaux d’Isa Danne évoluent pieds nus.

Les pré-requis
Une approche holistique signifie une approche globale multi-thématique. Pour le propriétaire, c’est peut-être le début d’une profonde remise en question dans la manière d’observer et de gérer son cheval : c’est en quelque sorte à un saut dans le vide. Mais qu’elle se traduise en réussite ou en échec, chaque expérience est unique.

Bien qu’on ne choisisse pas la solution « pieds nus » d’abord pour des raisons économiques, il faut tout de même aborder la question du budget, notamment parce que le propriétaire peut être confronté à certains investissements de départ auxquels il doit être préparé. En effet, au début de la transition, le professionnel planifiera certainement des visites régulières avant qu’elles ne s’espacent dans le temps (suivant le cheval), comme il pourra conseiller un protocole type Perfect Hoof Wear (PHW) ou éventuellement l’achat d’hipposandales. D’autres dépenses peuvent également entrer en ligne de compte, comme par exemple, l’agencement du lieu de vie ou le changement alimentaire au profit d’une solution plus adaptée et plus saine (qui peut donc s’avérer plus chère).
Malgré tout, maintenir son cheval pied nu peut s’avérer économique à long terme (principalement parce que la bonne santé du cheval réduit les frais), mais seulement si le propriétaire s’en donne les moyens et s’investit dans la démarche.

Enfin, il est important de rappeler que le choix du professionnel dépend principalement de sa formation. L’effet de mode qu’a connu le milieu équin a aussi comporté (et comporte encore) son lot de dérives où l’on a malheureusement observé des chevaux sortir de leur séance quasiment mutilés. Avant de se lancer, il est préférable de se documenter un peu afin d’écarter ce risque.

Evaluer les pieds de son cheval
Une liste de contrôle facile réalisée par Piedsdenfer.

La vie d'un cheval "au naturel" n'est pas toujours aussi idyllique que l'on sous-entend parfois... Ici les pieds d'un cheval féral de l'île Assateague.
La vie d’un cheval « au naturel » n’est pas toujours aussi idyllique que l’on sous-entend parfois… Ici les pieds d’un cheval féral de l’île Assateague.

Professionnels :

Bibliographie :

  • Pierre Enoff, Le silence des chevaux : Plaidoyer pour un autre monde équestre, Amphora, 2014
  • Xavier Méal, Découvrir et comprendre le parage naturel, Belin, 2009
  • Peter Ramey, Votre cheval pieds nus, AFPN , 2007
  • Hilstrud Strasser, Un sabot sain pour une vie saine, Kwasten, 2003
Publicités

Une réflexion sur “Le cheval pieds nus

  1. Je peux vous demander quel est le pareur d’Isa Danne et le votre? Et si il se déplace en Belgique?
    J’ai fais beaucoup de recherches mais tout est critiqué en matière de parage.

    Merci d’avance,

    Camille, qui apprécie toujours autant votre blog =)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s