Comment s’habiller efficacement en hiver quand on est cavalier ?

Crédit photo

Affronter les aléas climatiques requièrent des vêtements techniques. Si l’on regarde du côté des pratiques extérieures comme la randonnée, la technicité des produits est le premier critère d’achat, dans l’équitation c’est plutôt le look. Résultat l’hiver rime avec grelottements, cou rentré dans les épaules et orteils au bord de l’engelure… bref, le calvaire. La plupart du temps, derrière ces sensations désagréables se cachent justement un mauvais choix et une mauvaise utilisation du matériel. Voici donc quelques conseils techniques efficaces pour affronter l’hiver sereinement tout en se débarrassant du style Bibendum.

Se découvrir
Hormis pour la pratique extérieure pure, il est très important de prendre le réflexe de se découvrir lorsqu’on monte à cheval et se couvrir lorsqu’on descend de cheval. Cela paraît simple et pourtant…
D’autre part, tous les cavaliers ne rentrent pas au chaud dans un club-house après leur séance, il faut parfois remettre le cheval au pré, bricoler, nourrir, soigner… vous verrez donc que doubler certains équipements peut être utile.

La règle des 3 couches
Dans les activités extérieures telles que la randonnée ou le ski, la règle des 3 couches est bien connue, voici en quoi elle consiste :

  1. Première couche
    rôle : souvent négligée, la première couche est pourtant essentielle, c’est elle qui nous permet de rester au sec, car, nous transpirons, même lorsque les températures sont basses et si rien n’est fait l’humidité accumulée augmente la sensation de froid. La première couche doit donc être respirante.
    matière : de préférence synthétique, pas de coton, car il sèche lentement.
  2. Deuxième couche
    rôle : la deuxième couche a un rôle thermique, elle isole du froid et apporte de la chaleur.
    matière : polaire, laine ou duvet, mais même à ce niveau, la respirabilité reste importante.
  3. Troisème couche
    rôle : en contact avec l’extérieur, la troisième couche protège des aléas climatiques comme le vent, la pluie et la neige, en d’autres termes, c’est la veste.
    matière : variables suivant les marques, mais l’imperméabilité du tissu reste primordiale si vous vous restez à l’extérieur (au minimum 2000 mm), sinon une veste déperlante suffira. A savoir que plus un tissu est imperméable, moins il est respirant, mais il existe des membranes qui allient les deux (Gore-Tex, Omni Dry, Novadry, NeoShell, etc.).
Les vêtements techniques développés par Horse Pilot en fonction de la règle des couches.
Les vêtements techniques développés par Horse Pilot en fonction de la règle des couches.

Les besoins s’ajustent en fonction de la météo
L’utilisation de ces couches est variable en fonction du temps. Par exemple s’il fait bon, mais qu’il y a du vent, vous utiliserez plutôt une couche 1 et une couche 3. Et s’il fait beau, mais un peu froid, ce sera plutôt la couche 1 et la couche 2.
A ce propos que pensez des softshells ? Les softshells sont des vestes conçues dans l’idée de fusionner la couche 2 et 3. Ce sont souvent des vêtements isolants, respirants, déperlants, mais non-imperméables. Elle surmonte les petits intempéries, mais n’est pas suffisante en cas de grosses pluies.

Les jambes
La règle des 3 couches est aussi bien applicable pour le haut du corps que le bas. Pour isoler ses jambes, choisissez un sous-pantalon en fibres synthétiques ou en laine, et si vous partez en extérieur, ajoutez des chaps imperméables.

Sous-pantalon thermique Maya, CMP.
Sous-pantalon thermique Maya, CMP.

Les pieds
Tout comme les gants, deux paires sont nécessaires : une paire pour les activités à pied, pour cela vous pouvez aller voir du côté des sports de montagnes, on y trouve de bonnes chaussures chaudes, solides (car on oublie pas la sécurité) et imperméables. Et vos bottes/boots habituelles pour le travail monté, sachez qu’il existe toutefois des boots et des bottes fourrées.
Pour isoler vos pied du froid, ne doublez pas vos chaussettes si vous êtes déjà à l’étroit dans vos chaussures, car cela risque de vous couper la circulation sanguine, vous perdez également votre meilleure isolation : l’air. Préférez une semelle chaude que vous pouvez découper afin de l’ajuster au mieux dans votre chaussure, ou tout simplement des chaussettes épaisses en synthétique, laine ou céramique. Quelque soit l’option choisie, vous devez toujours pouvoir bouger vos orteils.

Chez Sorel, on trouve un large choix de modèles mariant avec génie les avantages de la botte en caoutchouc avec ceux de la botte d'hiver. Les plus : le chausson est amovible et lavable, la coque est réalisée artisanalement et les chaussures sont conçues pour résister à -32°C.
Chez Sorel, on trouve un large choix de modèles mariant avec génie les avantages de la botte en caoutchouc avec ceux de la botte d’hiver. Les plus : le chausson est amovible et lavable, la coque est réalisée artisanalement et les chaussures sont conçues pour résister à -32°C.

Les mains
Les gants protègent les mains et les doigts du froid et si vous aimez monter avec des gants, le mieux est d’en avoir deux paires : l’une plus chaude lorsqu’on est à pied, et une autre plus légère lorsqu’on est selle. Si vous sortez en extérieur, une seule paire suffira, et dans ce cas vous pouvez ajouter des sous-gants, ils apporteront plus de chaleur et si vous avez besoin de vos mains, vous pouvez simplement retirer vos gants tout en conservant vos sous-gants, plus fins et moins gênants.

Gants d'équitation d'hiver Whitehorse de Roeckl qui remontent jusqu'aux poignets, un must !
Gants d’équitation d’hiver Whitehorse de Roeckl qui remontent jusqu’aux poignets, un must !

Le cou
Le cache-col est préférable à l’écharpe, car il est beaucoup moins gênant et dangereux. En effet, l’écharpe réduit la mobilité du cou et risque également de s’envoler (mais aussi du coup, de provoquer un accident).

Le cache-col de Fouganza, une polaire épaisse qui ne laissera pas le froid passer.
Le cache-col de Fouganza, une polaire épaisse qui ne laissera pas le froid passer.

La tête
A pied, un bonnet en laine offre la meilleure isolation. En selle, le sous-casque est rarement utile sauf en cas de froid extrême. Pour des bonnets en laine, n’hésitez pas à consulter des boutiques comme A Little Market ou Etsy, on y trouve des bonnets uniques et faits main.

La laine de mérinos
On trouve de plus en plus d’articles en laine de mérinos (vêtements, accessoires, sous-vêtements), celle-ci a plusieurs avantages : isolante, respirante, anti-bactérienne et parfois plus confortables que certaines fibres synthétiques. Plus chère, la laine demande aussi un entretien spécifique. Aussi, renseignez-vous sur sa provenance, car une grande partie de la production est issue de la souffrance animale (mutilations, piétinements…). La laine provenant des USA et de l’Australie est particulièrement touchée, choisissez plutôt une laine provenant du Royaume-Uni.

Le duvet de canard ou d’oie
La plume a de formidables pouvoirs isolants, mais tout comme la tonte des moutons, le plumage des palmipèdes fait l’objet de nombreuses maltraitances. Il est en principe interdit de réaliser un plumage sur un animal vivant, or la demande est trop importante pour se contenter uniquement des cadavres de l’industrie du foie gras. Une partie importante de ces plumes sont achetées auprès d’élevages pratiquant le plumage à vif, des achats illégaux dont profitent aussi les grandes marques. Si vous n’avez pas la possibilité de connaître la provenance des plumes d’un article, détournez-vous en. Vous pouvez également visionner ce reportage réalisé par France 2 consacré au plumage à vif.

La technologie Back on Track idéale pour les douleurs de l’hiver
La marque suédoise Back on Track propose des produits idéaux pour affronter le froid de l’hiver. Grâce aux fibres contenant de la céramique, les produits Back on Track ont des propriétés particulières capables d’augmenter l’apport de chaleur. Ces articles sont très utiles, notamment si vous souffrez de problèmes articulaires, tendineux ou musculaires.

Les cavaliers souffrent souvent des genoux, pour les préserver du froid, il y a la genouillère Back on Track.
Les cavaliers souffrent souvent des genoux, pour les préserver du froid, il y a la genouillère Back on Track.

Faut-il mieux privilégier les magasins d’équitation ou de montagne ?
Cela dépend de ce que vous cherchez et à quel prix. Du côté des sports de montagnes, vous trouverez des produits avec un bon rapport qualité/prix comme des polaires, des vêtements techniques (tous les vêtements de 1ère, 2nde et 3ème couches), des bonnets, des sous-gants, des sous-pantalons, des chaussures. Tandis que du côté des sports équestres, vous trouverez des produits spécifiques à la pratique équestre comme des pantalons chauds ou des chaps imperméables. A vous de déterminer vos besoins et votre budget, mais sachez que vous n’êtes pas obligés de vous cantonner à un seul rayon.

Publicités

7 réflexions sur “Comment s’habiller efficacement en hiver quand on est cavalier ?

  1. Vous ne parlez pas de la soie …je monte régulierement en exterieur en hiver , les gants cuir doublé soie (de ville malheureusement n’ayant pas trouvé un produit specifique a l ‘equitation) et les chaussettes laine+ soie sont mon quotidien .

    J'aime

    1. De même pour la soie : les vers sont tués pour la récolte. Il faut 15 vers pour 1 gramme de soie, donc quelques milliers pour une écharpe.
      Je n’ai pas parlé de la soie, car ce n’est pas un matériau adapté au sport : lavage difficile, supporte mal la transpiration…

      J'aime

  2. Pourquoi de la laine du Royaume-Uni? On a encore des éleveurs ovins (et de caprins avec le mohair, voire d’alpagas) en France qui font de la bonne laine et qui essaient de ne pas disparaître!

    J'aime

  3. Bonjour, Je ne suis pas contre pas d’accord sur la première couche que vous dites de préférence synthétique.
    En réalité le synthétique pousse pour beaucoup de monde lui même à la transpiration voir une « mauvaise » transpiration, il faut mieux des dessous leger taillé pour le sport d’hiver en laine de mérinos, très respirant et surtout thermorégulateur… ce qui est un sacré avantage !

    Sinon très bon article, utile, et pas superficiel !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s