L’écurie active, l’écurie du futur

Crédit photo

Concept bien implanté en Allemagne, il commence à faire son bout de chemin en France : zoom sur l’écurie active.

L’histoire d’un entrepreneur déterminé
En 1991, Thorsten Hinrichs en pleine préparation de son diplôme d’agriculture visite le centre de recherche en agriculture allemand. Le professeur Piotrowski lui parle alors de ses recherches sur l’amélioration des méthodes d’hébergement. Son principe est simple : séparer les différentes zones, l’eau et la nourriture, et créer des systèmes de distribution automatiques afin d’améliorer le bien-être et la santé des chevaux. Cette idée plait beaucoup à Thorsten Hinrichs.
Après son diplôme, Hinrichs travaille chez un fabricant d’écurie où on lui propose alors de concevoir sa propre gamme. En collaboration avec le professeur Piotrowski, Hinrichs développe un plan d’hébergement naturel et le soumet à son responsable. Malgré son expertise et son expérience, il refuse le projet et le plan est abandonné.
Hinrichs ne se laisse pas abattre et motivé par son idée, il décide de lancer sa propre entreprise. En 2001, le magazine allemand Cavallo consacre quatre page à ce qui est encore appelé « Bewegungsstall ». La même année, le concept est également présenté à Equitana et de nombreux propriétaires et professionnels se montrent intéressés. C’est en imprimant la brochure en anglais que le terme Bewegungsstall est traduit par HIT Active Stable (HIT Aktivstall® en allemand), HIT pour Hinrichs Innovation and Technique. L’entreprise est désormais en pleine expansion, et héberge depuis 10 ans, plus de 10 000 chevaux dans plus de 400 écuries.

L’écurie active
L’écurie active repose sur 7 grands principes :

  • vie au grand air,
  • vie en groupe,
  • liberté de mouvements,
  • libre observation,
  • adaptation climatique,
  • alimentation continue.

L’agencement de l’écurie active comprend plusieurs zones, chacune ayant une fonction distincte :

  • le dortoir,
  • la distribution de fourrage en libre-service ou contrôlée,
  • la distribution contrôlée de compléments ou DAC (Distributeur Automatique de Concentrés),
  • l’abreuvement,
  • les toilettes,
  • et des aires de pâture en accès libre ou temporaire.
Une aire de repos aménagée par Equin Plus avec notamment des matelas et du bois à ronger.
Une aire de repos aménagée par Equin Plus avec notamment des matelas et du bois à ronger.

Les chevaux sont équipés de colliers identificateurs (également utilisé dans les élevages bovins) qui sont lues par les différents équipements, permettant ainsi d’établir un programme alimentaire personnalisé.
D’autres aménagement peuvent comprendre des aires de roulades, de rafraîchissement (brumisateur d’eau), de détentes (brosses suspendues), bois à ronger, etc. L’installation peut également comporter des boxs pour des raisons médicales ou pour l’accueil de nouveaux arrivants.
Proche du Paddock Paradise de Jamie Jackson (pieds nus, mobilité, alimentation continue et vie sociale), l’écurie active se démarque par son approche résolument fonctionnelle, en effet pour l’homme, elle ne nécessite que quelques heures de travail par jour. En effet, sur le plan logistique, le concept offre une véritable organisation peu chronophage par rapport au concept traditionnel : distribution automatique de nourriture, curage mécanisé, plus besoin de sortir les chevaux au pré ou au paddock…
L’écurie active est aussi beaucoup plus proche des attentes équestres, notamment en ce qui concerne la distribution d’aliments pour les chevaux très actifs sur le plan sportif.

Les avantages de l’écurie active sont doubles, à la fois pour le cheval et pour l’humain :

  • l’hygiène : l’espace demeure propre et d’entretien facile. Le ramassage des crottins diminuent drastiquement le risque de sur-parasitisme et permet donc de réduire la prise de vermicides,
  • la sécurité : les matériaux utilisés garantissent un niveau de sécurité optimal. Les matelas ne glissent pas, le sol composé de dalles drainantes offre une très bonne stabilité. Les pieds sont donc maintenus au sec baissant ainsi le risque de glissades et des problèmes de santé liés à l’humidité, à la présence de germes, etc.,
  • l’alimentation continue contribue à maintenir le cheval dans un poids optimal et de réduire considérablement les troubles digestifs ainsi que les comportements agressifs. Grâce au distributeur automatique de nourriture, il est possible de nourrir 12 fois par jour et d’adapter un régime personnalisé à chaque cheval, tout cela sous la surveillance d’un écran de contrôle. Qu’il soit athlète, cheval de loisirs, ou à la retraite, il est donc possible d’accueillir tous les profils de chevaux,
  • les abris permettent de se protéger des mouches l’été et de l’humidité l’hiver. Les chevaux sont donc moins dépendants des protections habituelles (anti-mouches, couvertures…),
  • la vie en groupe et la stimulation des lieux sont des facteurs d’influence sur le bien-être équin, les chevaux sont plus équilibrés et moins stressés,
  • la locomotion libre est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme (pieds, transit digestif, articulations, muscles, etc.) et réduit aussi le risque blessure pendant les entraînements.

Témoignages

Pour aller plus loin :

Publicités

7 thoughts on “L’écurie active, l’écurie du futur

  1. Bon. Par contre, on est à 12000 € pour un seul robot de nourrissage, sans compter l’espace nécessaire, le terrassement, etc. Soit une joli villa 4 façades une fois terminé.

    Mais le concept est vraiment intéressant.

    J'aime

  2. on peut réutiliser ce système en bcp moins chère , je le fait tres bien chez moi avec mes 2 chevaux , ce n’ai pas motorisé tout simplement 😉 une aire de fourrage ouverte h24 chez moi , je distribue le concentré moi meme 2 fois par jour , une aire de repos , un accès a de l’herbe fraiche que je régule et une aire de « toilette » ça fonctionne très bien et les chevaux s’épanouissent vraiment dans cet environnement et je n’ai pas 15 hectare non plus 😉

    J'aime

    1. C’est l’aménagement de l’écurie qui permet de créer une zone toilette, mais c’est de toute façon quelque chose de naturel chez eux : on peut en voir dans les prés, mais aussi dans certains boxs.

      J'aime

  3. Pour des personnes qui souhaitent investir dans un système très technologique, c’est un système qui semble nettement plus adapté aux chevaux que les écuries conventionnelles.

    Cela dit je tique toujours un peu sur les colliers émetteurs (voire, les puces parfois) pour les DAC, et puis sur l’espace tout de même bien restreint.

    Et puis tout petit détail, d’après une étude récente que j’ai lue dernièrement, les chevaux apprécient nettement moins les matelas que la paille 😉

    (Signé, une gestionnaire de Paddock Paradise)

    J'aime

    1. Bonjour, ou je peux trouver cette étude sur les matelas que les chevaux apprécieraient moins?
      Merci

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s