Ce que les études nous disent sur… les préférences du cheval

De la musique country au jazz
L’article détaille une étude récemment menée par Clare Carter et Linda Greening, deux chercheuses du Hartpury College à Gloucester (Angleterre), qui se sont demandées quelle était la musique la mieux adaptée dans une écurie.
SUITE DE L’ARTICLE

Les saveurs sucrées plutôt qu’amères
Une étude canadienne a montré que les chevaux préféraient nettement les saveurs sucrées plutôt que les saveurs amères, ces dernières déclenchent même des mines dégoûtées. Grâce au goût, les chevaux seraient capables de trier leur nourriture, en sélectionnant par exemple, des plantes plus caloriques (sucrées) et en rejetant les plantes toxiques (amères). Pour les scientifiques, cette étude est très intéressante, car elle introduit la notion de plaisir.
SUITE DE L’ARTICLE

Toujours en termes de saveurs, les chercheurs ont montré que le fenugrec était dans le top, alors que la vanille et le citron n’étaient pas du tout appréciés.
SUITE DE L’ARTICLE

Une tape ou une grattouille ?
Une étude anglaise a montré que le cheval préférait largement d’être féliciter par des grattements que des tapes amicales.
SUITE DE L’ARTICLE

Être couvert ou pas ?
Une étude norvégienne a montré que les chevaux pouvaient nous communiquer leurs préférences en matière de couvertures. Durant une phase d’apprentissage d’environ 11 jours, des chevaux ont appris trois signes : enlever la couverture, mettre la couverture, et la laisser. Les réponses ont ensuite été étudiées avec différentes conditions météorologiques, et les résultats sont concordant. Il y avait aussi des différences entre les différentes races : les chevaux près du sang préféraient être couverts contrairement aux chevaux plus rustiques.
SUITE DE L’ARTICLE

Couverture or not couverture ? C'est le cheval qui décide !
Couverture or not couverture ? Le cheval peut en décider !