Prévenir et éliminer le tartre

Les problèmes buccaux-dentaires sont fréquents chez le chat, ils sont douloureux, et souvent, détectés tardivement, alors la question est : comment les éviter ?

Plaque dentaire et tartre
Le plaque dentaire contient des bactéries qui s’attaquent à l’émail de la dent, lorsque la plaque s’accumule, on parle alors de tartre. La cause est souvent d’origine alimentaire, mais elle peut être également génétique (certaines races sont plus prédisposées). L’accumulation de tartre peut engendrer des maladies graves, citons :

  • la gingivite : les gencives sont rouges et saignent au moindre contact,
  • la périodontite : décollement de la gencive,
  • la parondotose : inflammation de la gencive,
  • la gingivo-stomatite : inflammation de la cavité buccale.

En général, quand on constate une forte accumulation de tartre, les vétérinaires conseillent d’effectuer un détartrage. Cette intervention bénigne se réalise toutefois sous anesthésie générale avec les risques et ses inconvénients qu’elle comporte. Il n’y a pas d’âge pour un détartrage, certains chats débutent leur première intervention à seulement un an.

Les croquettes ne préviennent pas la formation de plaque dentaire, en général elles en sont mêmes responsables à cause de leur forte teneur en sucre. De plus, leur texture « biscuit » remet fortement en doute leurs capacités de brossage.

Prévenir l’apparition du tartre
La prévention est simple : le brossage, mais il ne s’agit pas ici du brossage tel que l’on entend, plutôt de proposer au chat les moyens de se brosser les dents par lui-même, et cela passe entre autres, par la distribution régulière d’os charnus crus. Les os sont les brosses naturelles, leur mastication prévient l’accumulation du tartre, le déchaussement des dents et entretient la musculation de la mâchoire.
Quels types d’os ? Les ailes de poulet et les cous de poulet sont bien adaptés aux petites mâchoires. Les os doivent être introduits sous surveillance et dans un premier temps, ils peuvent être broyés. Attention, ils ne doivent jamais être cuits (ils deviennent cassants) et doivent toujours être charnus (entourés de viande). De même, si le chat souffre de la bouche, il est fort probable qu’il refuse les os crus et qu’eux-mêmes ne soient pas suffisants pour enrayer tout le tartre accumulé, en bref : il faut consulter, car les os sont une solution préventive et non curative.

Si le chat refuse les os charnus, il existe d’autres alternatives comme le :

  • Prozym, PlaqueOff : cette algue agit sur le Ph de la bouche. Ce traitement ne convient pas aux chats atteints d’hyperthyroïdies à cause de l’iode,
  • le kéfir de lait : certaines propriétaires ont constaté une amélioration,
  • le brossage manuel : à effectuer deux fois par semaine, il reste difficile à réaliser, surtout sur les chats qui ont de petites bouches.

Ne donnez pas de friandises anti-tartre, celles-ci contiennent des ingrédients indésirables et sont souvent trop molles pour avoir un véritable effet de brossage.

Le brossage doit être effectué minimum deux fois par semaine.
Le brossage doit être effectué minimum deux fois par semaine.

Sur le même sujet :

Crédit photo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.