6 idées reçues dans l’alimentation féline

1. Le chat a besoin de manger des croquettes

Les croquettes se sont popularisées en même temps que le plastique et les supermarchés, et ça a été une véritable manne financière pour les fabricants, car les croquettes ont permis de revaloriser les déchets produits par l’industrie de l’alimentation humaine, raison pour laquelle les poids lourds du secteur officient sur les deux marchés.

L’alimentation sèche est donc très récente dans l’alimentation du chat et très différente de son régime alimentaire naturel composé de viandes fraîches. Les croquettes même sans céréales ne contiennent souvent pas assez de protéines de qualité et trop de glucides.

Déséquilibré et pauvre en eau, ce type de régime a des répercussions négatives sur l’organisme du chat, notamment sur son poids, sa santé rénale et son métabolisme.

2. Le chat a-t-il besoin de manger de croquettes pour entretenir la santé de sa dentition

Les croquettes ont une consistance de biscuit qui n’a aucun effet abrasif sur les dents. Elles sont même accusées de favoriser l’apparition de tartre en se collant plus facilement aux dents et en étant riches en sucre.

Côté musculation de la mâchoire, elles ont là aussi peu d’effet. Pour prévenir les problèmes de dents, il n’y a rien de tel qu’un os charnu !

3. Le chat aime la routine alimentaire

On entend souvent dire que le chat aime manger la même chose, tous les jours, toutes l’année, toute sa vie…

Quand les chats ne mangent pas leur gamelle, ils vont manger un insecte, voler un reste de cuisine, chasser une souris… Signe qu’ils ne boudent pas la diversité, ni le fait de varier les saveurs.

Ce mythe est certainement issu d’un argumentaire de vente propre aux croquettes afin de fidéliser les acheteurs au produit.

Si on vous dit que le chat aime manger toujours la même chose, vous allez acheter toute sa vie la même de marque de croquettes, et hop vous voilà un client fidèle sur le long terme !

Alors pour répondre à la question : non, le chat aime varier son alimentation.

4. La taurine s’oxyde à l’air

La taurine est un déviré d’acide aminé indispensable. Il est dit « indispensable », car le chat n’est pas capable de le synthétiser.

Une carence en taurine peut provoquer des troubles du système nerveux, cardiaque et une baisse de la vision jusqu’à la cécité.

Les propriétaires sont donc souvent prudents quant aux taux de taurine dans l’alimentation de leur chat et ils ont raison : la taurine est sensible et peut rapidement se dégrader.
Mais la taurine ne se dégrade pas dans n’importe quelles conditions, il faut la cuire, la tremper dans l’eau ou laisser certains microorganismes s’y développer pour y parvenir.

Il n’y a donc aucun risque à broyer, couper ou congeler de la viande ou des abats.

5. Le cru contient des parasites et des bactéries

Réponse en vidéo :

6. La pâté donné la diarrhée

La diarrée est généralement provoquée par une transition mal réalisée, c’est-à-dire trop rapide.

Le fait que la pâté soit riche en eau ne provoque pas de selles liquides, mais contribuent à la bonne hydratation de l’organisme et une meilleure satiété.