La sellerie durable : les soins de base

Après les équipements de sellerie du côté cheval, cavalier·ère, on s’attaque maintenant aux soins dans leur version écologiques et économiques.

Il n’y a aucun lien commercial ou partenariat dans cet article.

Les lingettes

Les lingettes sont composées de fibres plastiques, elles génèrent une quantité considérable de déchets et bouchent les stations d’épurations, cela prend parfois de telles proportions que certaines stations sont obligées de rejeter directement les eaux usées sans avoir pu les traiter.

Une simple éponge humide remplace n’importe quelle lingette.

Le démêlant

Un démêlant conventionnel est un mélange d’eau et de silicone. Le tout vendu dans une épaisse bouteille plastique… et le silicone n’est pas ce qu’il y a de mieux pour entretenir le crin.
L’alternative écolo ? Un peu d’eau et du vinaigre (blanc ou de cidre) dans un contenant réutilisable.

Il existe des vaporisateurs écologiques, fabriqués en inox, en bioplastique ou en PolyEthylène Haute Densité (HDPE). On peut aussi réutiliser un vieux contenant.

Et si l’odeur du vinaigre nous déplaît, il existe plein d’autres recettes sur le net très simples à faire.

Le produit anti-mouches

Les anti-mouches sont souvent toxiques, donc à part cas particulier comme une allergie par exemple, ces produits sont plutôt à éviter, pour la santé du cheval et pour son environnement. De plus, ce sont des produits chers et générateurs de déchets plastiques.

On trouve plusieurs recettes, mais la plus simple reste du vinaigre blanc dilué.

Si vous choisissez une recette avec des huiles essentielles, celles-ci doivent être diluées dans une base (huile, beurre), sinon elles ne servent à rien. Les huiles essentielles doivent toujours êtres testées avant d’être utilisées.

Le shampoing

Plutôt que les shampoings décapants du commerce, on peut choisir un shampoing aux tensioactifs doux.
J’ai fait un article sur les shampoings pour humains, mais les mêmes règles s’appliquent aux chevaux : l’article est à lire ici.

Attention le lavage retire le sébum protecteur et imperméabilisant du poil, les shampoings doivent donc être très occasionnels.

Les friandises

Les friandises industrielles, ce n’est pas ce que l’on trouve de mieux : on y trouve souvent du sucre, de l’huile de palme, des colorants, mais elles sont aussi chères et génèrent des déchets.

L’alternative, c’est tout simplement des fruits et légumes frais. A ce prix là, on est sûr de la composition, on a les vitamines et on peut même opter pour des produits bio ou maraîchers.