Les systèmes d’attache 2.0

Mouquetons d’attache Atamē

Il y a toujours une part d’angoisse à attacher son cheval, aussi bien pour le·la cavalier·ère, que le cheval… Et si on révolutionnait un peu nos systèmes d’attaches plutôt que de stresser ? Parce que des solutions existent !

Je vous propose ici des idées pour augmenter le confort et des solutions pour réduire le stress et enfin, pourquoi pas, offrir aussi et tout simplement, plus de liberté à son compagnon.

Il n’y a lien ou partenariat commercial dans cet article.

Plus de confort
D’abord, parce que la plupart du temps, nous attachons nos chevaux en face d’un mur avec une longueur de longe assez courte qui empêche volontairement le cheval de trop bouger. C’est pratique pour l’humain, c’est moins amusant à vivre pour le cheval : il n’a presque rien à voir, aucun congénère à proximité, rien à manger, il n’a souvent même pas assez de longe pour chasser une mouche.
Et si l’on pense que le cheval aime être pansé, je vous renvoie à cet article qui montre que ce n’est loin d’être toujours le cas.

Comment rendre ce moment plus agréable ? On peut essayer de choisir un lieu confortable et agréable, comme à côté d’un copain. On peut aussi placer un filet/sac à foin afin que le cheval ait de quoi s’occuper.

Plus de sécurité
L’autre point important d’un cheval attaché, c’est la sécurité. Un cheval qui panique risque de se blesser et s’il se détache, il apprendra que tirer est la bonne solution.

Contre les accidents et les mauvaises associations, on trouve différents dispositifs de sécurité :

  1. ceux qui libèrent le cheval en cas de forte pression : mousqueton de sécurité, ficelle à ballot, licol de sécurité, Safety Release… mais qui n’empêchent pas au cheval de tirer au renard,
  2. les longes élastiques, mais qui offrent une longueur limitée et augmentent le risque de glissade,
  3. les systèmes coulissants qui, soumis à une certaine traction, assurent de toujours donner du mou au cheval. Ce type de système est le plus sûr et le plus sécurisant et c’est celui-là qui sera développé ci-dessous.

La plupart des mousquetons coulissants sont basés sur le même système : il s’agit d’un anneau en huit dans lequel on place la corde et que l’on vient attacher avec autre mousqueton.

Atamē, Idolo, Safe Clip, Tie Ring de Blocker… proposent ces systèmes d’attache.

Il est aussi possible de le faire soi-même en se rendant dans une boutique de sport au rayon escalade. Il faut un mousqueton pompier et un mousqueton descendeur 8 (mais il faut vérifier que le diamètre de l’anneau soit compatible avec l’épaisseur de la longe).

Enfin, avec ces systèmes, il est préférable d’utiliser des cordes pleines et assez longues (comme sur les photos).

Plus d’apprentissage
Une autre solution toute simple est également de ne pas attacher son cheval s’il a été correctement éduqué à cet exercice. Le pansage, les soins courants, l’harnachement et même le parage sont des apprentissages qui peuvent être réalisés sans attache.
Ainsi le cheval gagne en liberté et le·la cavalier·ère en confort, car il n’a pas systématiquement besoin d’un point d’attache pour s’occuper de son cheval.

Conclusion
Ce que nous exigeons de nos chevaux pourrait être un peu revisité, des systèmes plus sécurisants permettent de trouver un compromis sécurisant et confortable, à la fois pour cheval et le·la cavalier·ère.