Panier de régime : quel modèle choisir et comment solutionner les difficultés

Article mis à jour le 14 mai 2022

Le panier de régime est couramment utilisé pour lutter contre le surpoids, car il permet de réduire la quantité de fourrages ingérés de 50 à 85%. Il est donc particulièrement conseillé aux chevaux en surpoids ou atteints de SME ou de PPID (cushing).

C’est un équipement qui doit être porté H24 dans la plupart des cas, il doit donc être intelligemment conçu et correctement régler afin de ne pas devenir une source de stress ou de blessures.

Je vais d’abord aborder les problèmes, car je pense que cela aide mieux à choisir le modèle adéquat ensuite.

Les problèmes fréquents

Le cheval n’arrive pas à manger avec le panier. Il est frustré et/ou essaie d’enlever son panier.

D’abord, vérifier le réglage du panier.

On doit pouvoir passer au moins 3 doigts entre le panier et le chanfrein et 1 doit entre la bouche et le fond du panier.

 

Introduire progressivement le panier pour habituer le cheval en douceur. Associer le panier avec des friandises, le cheval comprendra plus vite qu’il y a un trou sous le panier et qu’il peut manger.

Le cheval devient « boulimique » dès le retrait du panier, ne pense qu’à manger.

Vérifier que le panier n’est pas trop restrictif, sauf cas très particuliers, l’ouverture doit être de 5 cm.

Un panier trop restrictif peut être une grande source de stress et être contre-productif dans la perte de poids : le stress peut empêcher le cheval de maigrir et peut développer un comportement boulimique, qu’il peut potentiellement conserver à vie ! Donc attention à choisir à un panier adapté dès le départ !

Ensuite, vérifier que la ration couvre bien les besoins en protéines, vitamines et minéraux, car des manques peuvent augmenter ce type de comportement.

Le cheval use ses dents.

Appliquer une protection dans le fond du modèle (certains modèles en vendent séparément) ou choisir un modèle avec un trou et un plastique souple.

Les modèles trous n’usent (normalement) pas les dents contrairement aux grilles en plastique dur.

Le cheval ne peut plus lécher le bloc de sel.

Ajouter du sel dans la ration.

Le cheval a des tensions dans les mâchoires, ne peut plus bailler.

Vérifier la taille du panier. Prendre une taille au dessus ou choisir un autre modèle de panier.

Le cheval se fait attaquer par ses congénères à cause du panier.

Choisir un modèle pas trop couvrant voire transparent (Thinline) et introduire le panier progressivement.

Un modèle confortable

Le panier est un équipement porté 24h sur 24, donc celui-ci doit être bien choisi et bien réglé.

Préférer un modèle :

  • aéré,
  • léger,
  • avec une ouverture d’environ 5 cm,
  • avec un fond qui ne risque pas d’abîmer les dents,
  • qui peut se rompre en cas pression trop élevée.
    Pour les modèles où le licol doit être ajouté, ce type de licol de sécurité se trouve aussi.

Concernant les tailles, il vaut mieux prévoir trop grand que trop petit. En effet, plus le cheval aura de la place pour ses mâchoires (comme le fait de pouvoir bailler), moins il sera gêné par le panier.

Ne pas oublier de nettoyer le panier régulièrement, car du sable et la terre peuvent d’y coincer et irriter les dents, les gencives et la peau.

Comparatif des meilleurs modèles disponibles

Cliquez pour agrandir.

Panier de régime : oui, mais pas que

Le panier de régime ne doit pas être la seule solution envisagée pour limiter la prise de poids : il faut aussi équilibrer la ration et prévoir un plan de travail.

Un pâturage au fil permet de contrôler l’accès à l’herbe.

Un mélange de plantes peut être envisagé afin de soutenir l’organisme du cheval.

Un parage régulier et équilibré est également essentiel pour maintenir les structures internes du pied fonctionnelles.

Enfin, si le panier n’est plus suffisant, il faudra alors envisager de supprimer l’herbe et de passer sur un aménagement de type paddock + foin trempé.

Mon expérience avec les paniers de régime

J’ai un poney qui stocke facilement, donc à la belle saison, je l’équipe d’un panier.

Il est assez sensible, c’est-à-dire que si le panier ne lui convient pas, il devient boulimique une fois le panier enlevé. Comme je ne veux pas nourrir ce comportement, j’ai donc dû tester plusieurs modèles pour trouver celui qui convenait.

Le tout premier modèle testé était un AS (Das Pferd im Blick).
Ce panier a un fond de type grille et ce type de fond ne convient pas à mon poney, car il est trop restrictif. Il était aussi trop couvant et l’odeur de cuir dérangeait mon poney. Il s’enfuyait quand il le voyait et se débattait pour ne pas que lui mette.

J’ai testé ensuite l’EasyGrazer, cette fois avec une ouverture ronde.
Parfait ! Sans l’odeur du cuir et avec une ouverture de ce type, le panier a tout de suite était mieux accepté.
Par contre sa solidité a été testée… et malheureusement j’ai dû le réparer deux fois. Mon poney a réussi à découdre le fond du panier et à presque réussi à sectionner une lanière, j’ai donc dû recoller tout ça (et je touche du bois, mais ça tient).

Alors au cas où, j’ai un panier de secours Harry’s Horse.
La forme rectangulaire de l’ouverture le rend plus restrictif, donc cela ne convient pas parfaitement à mon poney… C’est donc mon panier de secours si je dois (encore) réparer mon panier principal : l’EasyGrazer.

Au final, même s’il a fallu faire quelques tests et réparations, mon poney met son nez tout seul dans son panier, preuve qu’il est assez adapté pour être accepté !