Quilt, percheron… de dressage ?

Photo : Trot en équilibre avec un cheval qui va vers l’avant et vers le haut (rênes relâchées, soutien de la sangle abdominale, nuque ouverte). Crédits photo Sarah Stefani.

Cet article a été rédigé par Marie Nouvian, diplômée du BPJEPS mention équitation et du DEES Diplome d’Etat d’Educateur Spécialisé. En tant que bonne élève, elle suit, applique et transmet l’enseignement d’Isa Danne. En 2014, elle ouvre l’Ecurie de La Guérinière dans la région niçoise, la structure a pour but l’enseignement de l’Equitation Classique Française, et l’accueil éducatif sur des séances de médiation équine pour les publics en difficulté type handicap.

En septembre 2014, je cherchais un bon gros « lourd » afin de pouvoir avoir un cheval solide et fort pour porter des personnes handicapées. Je rencontre Quilt, un cheval choyé par son propriétaire, mais qui ne peut le garder. Ce beau gris de 10 ans correspond à mes critères, il n’a fait que de l’attelage et n’a jamais été monté, mais c’est sans crainte que je me décide de l’acheter.
En ramenant Quilt à l’écurie, je me rends compte à quel point il lui est difficile de rester seul. Ayant toujours vécu isolé des autres, se retrouver à nouvel seul l’angoissait par-dessus tout. Il cassait les clôtures, les attaches, avec sa force rien ne lui résistait, mais avec beaucoup de temps, d’amour et de patience, il a laissé ses craintes de côté et reste à présent calme à l’attache. Il est même capable d’attendre calmement le retour des ses colocataires sans casser de clôture ou autre. Cette expérience montre à quel point il est important pour nos chevaux de conserver un environnement stable et équilibré et que même des chevaux placides en apparence ne sont pas moins concernés que les autres en matière de bien-être. Dans cette lancée et comme tous mes chevaux, je mets Quilt pieds nus, je rééquilibre son alimentation et j’organise une consultation ostéopathique pour faire un bilan. Pour le matériel, je sais qu’il est difficile de trouver une selle adaptée pour sa morphologie, je préfère donc le monter à cru.

Apprentissage du trot en équilibre : Quilt a la nuque haute et arrive à libérer le poids de ses épaules pour se porter seul.
Apprentissage du trot en équilibre : Quilt a la nuque haute et arrive à libérer le poids de ses épaules pour se porter seul.

Viens le travail monté et mon objectif est clair : amener ce magnifique percheron d’une tonne, dressé à l’attelage, à devenir un parfait cheval d’école et médiateur pour le handicap.
Formée par Isa Danne, je démarre le travail de Quilt selon les fondements de l’Equitation Classique Française. Cette école est à mon sens, la seule voie pour travailler dans le respect le plus totale du cheval. C’est un travail où les chevaux sont autorisés à s’exprimer et gagnent énormément en confort dans leur corps. Ces deux points sont essentiels afin de pouvoir amener le cheval à travailler dans un cadre sécurisé avec les publics en difficulté type handicap.

Durant les débuts, les problèmes pointent vite le bout de leur nez…Quilt pèse à la main, manque de souplesse et se braque ! Malgré tout, je persévère en continuant de mettre un point d’honneur à trouver le bon équilibre dans tous les mouvements. En parallèle, j’apprends aussi de mes lectures, j’étudie tous les écrits qui concernent la biomécanique et morphologie des traits.
Au fur et à mesure des heures de travail, Quilt devient léger à la main, de plus en plus souple, et prend plaisir à travailler, comme un jeu. Il montre beaucoup de force, de sang dans le travail et devient même exigeant dans la finesse qu’il réclame. Je me rends compte petit à petit que sa marge de progression est plus importante que ce que j’avais imaginé… et plus qu’un médiateur, je me surprends à l’imaginer en haute école.

Epaule en dedans au pas sur la piste, cela me permet de travailler l'abaissement des hanches (ici la hanche gauche). Crédits photo Sarah Stefani.
Epaule en dedans au pas sur la piste, cela me permet de travailler l’abaissement des hanches (ici la hanche gauche). Crédits photo Sarah Stefani.

L’équilibre passe aussi par le soin que je prends à maîtriser ma position. Je m’impose une grande exigence à la hauteur de ce que son poids n’autorise pas comme erreur. Le dialogue entre lui et moi s’installe alors très vite. Il exécute avec légèreté les mouvements que je lui propose. A mesure du temps, nous apprenons mieux à nous connaître et formons un couple de plus en plus soudé, grâce à la confiance et à la rigueur que nous avons tous les deux mis en place. Les séances se déroulent entre le travail de transitions (équilibre horizontal) et le travail de deux pistes (équilibre latéral). Il accepte volontiers les gymnastiques de la contre épaule en dedans, l’épaule en dedans, les déplacements latéraux… les transitions deviennent aussi plus fines et plus faciles, jusqu’au reculer.
Quilt, de part sa conformation de cheval dit « lourd », est particulièrement réceptif au travail d’équilibre. On sent qu’il y trouve un grand confort et du coup, il se montre particulièrement volontaire au travail. Il se montre joueur et espiègle parfois.
En moins d’un an, Quilt travaille au trois allures, prend le galop de l’arrêt, du pas et du trot. Maintien le galop dans un manège de 10m par 20m, réalisant ses virages avec équilibre et maintien de l’allure et de la cadence. Il travaille également les figures de manège de basse école.

Il est devenu très intéressant pour former mes élèves auxquels il réclame de la rigueur. En cas de mauvaise position ou de mauvaises aides du cavalier, il devient très lourd et dur à contrôler. Le travail devient rapidement difficile voir impossible. Il ne reste comme option pour le cavalier, que celle de réfléchir afin de trouver la bonne position et la bonne attitude pour pouvoir communiquer avec lui. Un cheval de cette force peut aisément faire comprendre à son cavalier ce qui est juste ou pas, il n’y a pas de compromis et c’est idéal pour remettre le cavalier en question ! L’incroyable légèreté obtenue une fois que l’élève a trouvé sa place et la finesse des aides est une grande récompense et permet au cavalier de comprendre, de ressentir et d’avancer.

En vue d'une épaule en dedans sur le cercle, on peux observer le postérieur intérieur qui s'engage. Crédits photo Sarah Stefani.
En vue d’une épaule en dedans sur le cercle, on peux observer le postérieur intérieur qui s’engage. Crédits photo Sarah Stefani.

Quilt est aujourd’hui monté en cours par des enfants allant de 4 à 15 ans. Il est aussi réceptif pour un enfant de 7 ans que pour un adulte. Il adapte uniquement la rigueur qu’il exige pour son équilibre.
Cela peut être expliqué par le fait qu’un jeune enfant est moins dérangeant de par son faible poids et son absence de force physique. Mais il est aussi capable d’analyse et d’adaptation de l’enfant ou de la personne qui est avec lui.

Cet adorable gris travaille également avec des personnes handicapées dans le calme, la légèreté et la force qui le caractérise. La douceur toute particulière qu’il propose lors de ce type de séance est toujours épatante… Chaque jour je me dis que les chevaux ont un niveau d’empathie très élevé. La confiance et la complicité qui s’est installée entre nous me permet de travailler en tant qu’éducatrice spécialisée avec, non pas un outil de médiation, mais avec un véritable partenaire. Il est toujours très attentif au moindre de mes mouvements et y réagit rapidement.
Un jour, un adulte handicapé a commencé à glisser et à tomber. Quilt s’est arrêté immédiatement. La personne s’est alors accrochée à la rêne avec force et poids, mais il a alors résisté sans bouger, serrant les dents et restant très calme. Il aurait pu se braquer, tourner violemment ou précipiter la chute de son cavalier, mais il ne l’a pas fait.

Quilt a très vite compris son rôle, et je n’ai pas eu besoin de l’habituer aux mouvements inhabituels, comme les cris, les gesticulations ou autre. Il a directement accepté les difficultés de chacun.
J’utilise certaines petites figures de voltige pour travailler sur l’équilibre des personnes. De même, je n’ai pas eu besoin de l’habituer : il a accepté qu’on se mette debout, qu’on bouge, les échanges de ballons entre son cavalier et moi… sans aucun problème et il n’hésite pas à jouer le jeu. Je suis certaine que si Quilt a su accepter ces divers exercices et réactions inhabituelles du public, c’est grâce à la complicité et la confiance qui se sont installées au fur et à mesure du travail monté et des soins au quotidien.

Je continue à le travailler le plus régulièrement possible afin de l’amener au maximum de ses capacités et qu’il gagne encore plus en finesse. Je renforce la communication au sol et en liberté pour affiner encore son rôle de médiateur.

En moins d’un an, il est passé du cheval d’attelage au cheval de sport, en passant par son rôle de médiateur animal. Et cela n’aurait pas été possible selon moi, sans une application rigoureuse et exigeante de l’Equitation Classique Française.
Quilt me donne envie de renouveler l’expérience du dressage avec d’autres chevaux de traits. En effet, l’Equitation Classique Française est praticable avec tous types de chevaux. Quilt en est la preuve.

Publicités

8 réflexions sur “Quilt, percheron… de dressage ?

  1. j ai lu votre article avec grand interet; j ai également récupéré un percheron de 3 ans,il en a 6 actuellement,ce sont des chevaux très fins et précis qui réclame une grande rigueur de la part du cavalier. je l ai dressé avec douceur et en respectant son hypersensibilité (une particularité des gros),on a commencé les cours western et il adore la précision de leurs exercices et la légéreté demandé dans cette discipline.les bases de dressages classiques,je lui ai appris avec le niveau que j avais,le reculer,les déplacements latéraux,le galop rassembler,le reculer nont plus de secrets pour lui.le seul bémol,c est qu il est assez exclusif.

    J'aime

    1. Merci. Oui ces chevaux ont la particularité d’être très exclusifs mais c’est aussi un point fort et une qualité. Bonne continuation avec votre percheron!

      J'aime

  2. J’ai un cheval Percheron croisé, on fait du dressage classique aussi. Il a 22 ans maintenant, il était attelé avant que je l’aie eu, il était très lourd dans la main au début aussi, maintenant il est très léger et je le monte sans mors. Mon ostéopathe m’a dit qu’il est le cheval le plus souple pour son âge qu’elle n’a jamais vu……

    J'aime

    1. C’est agréable de voir que certains cavaliers s’intéressent encore à cette race et n’hésite pas à les utiliser comme cheval de selle. Bravo et bonne continuation! :)

      J'aime

  3. Bonjour,
    Je découvre aujourd’hui votre site et cet article m’a interpellée…
    Comme cela fait chaud au coeur de voir l’intérêt que suscitent encore les traits et même à haut niveau !
    Moi, c’est une comtoise (mais… énorme gabarit !) qui est mon rayon de soleil. Je la monte peu car, pas vraiment débourrée et moi à moitié handicapée, ce n’est pas facile (bien qu’elle soit de très bonne volonté). Mais, à pied, notre complicité est juste parfaite. Les gens sont étonnées de voir qu’une « masse pareille » (ils ne la voient souvent que comme ça) soit attentive (et attentionnée !) à un petit humain de rien du tout… Après, comme dit plus haut, c’est l’exclusivité et la jalousie incarnées ! Le véritable travail a été de lui faire comprendre que c’était moi qui décidais de quel cheval du troupeau je m’occupais et qu’il était interdit de « décalquer » les copains pour être la seule que l’on caresse ! Et maintenant, elle accepte de céder sa place lorsque je le lui demande, uniquement à la voix et à l’attitude. Mais on voit bien qu’elle prend beaucoup sur elle ;-) !

    J'aime

  4. J’ajouterais que les « lourds » sont souvent sous estimé sur leur capacité. Je trouve en effet que pour les « travailler » il faut plus négocier et être très juste. Presque plus que certains chevaux de selle plus proche du sang. Ils ont ce calme et ce côté malin qui parfois dit « non »^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s