Prévenir et soigner la pourriture de fourchette

La pourriture de fourchette est une affection courante chez le cheval. Elle touche aussi bien le cheval qui vit au box/paddock que celui qui vit au pré.

Qu’est-ce que la pourriture de fourchette ?

L’origine de la pourriture de fourchette est une bactérie ou un champignon qui profite de l’humidité extérieure pour se loger dans la fourchette, et particulièrement dans la lacune médiane centrale. Cette affection forme alors une sorte de trou/séparation qui peut alors remonter jusqu’aux tissus conjonctifs et devenir une source de douleur pour le cheval.

L’équilibre du pied n’est pas parfait (la contrainte de la photo de la photo libre de droit), mais on voit ici une lacune médiane potentiellement atteinte d’une pourriture.

Quelles sont les causes de la pourriture de fourchette ?

Les facteurs favorisant la pourriture de fourchettes sont :

  • le parage : c’est un point important, car un développement inadéquat du pied, comme les talons rétractés, peut être une porte ouverte au développement d’une pourriture.
  • l’alimentation : une alimentation carencée et/ou déséquilibrée peut fragiliser le pied et diminuer l’immunité du cheval.
  • l’environnement :en hiver, il est préférable de stabiliser le sol afin que le cheval garde un maximum ses pieds au sec. Multiplier et déplacer régulièrement les points d’affouragement permettent aussi de réduire le piétinement. Et si ce n’est pas possible, il faut au moins évacuer le foin pourri, la paille souillée et les crottins.

Soigner une pourriture de fourchette : les produits à éviter

Il existe de nombreux produits sur le marché et parmi ces compositions on trouve souvent des substances toxiques, irritantes, cancérogènes… : l’acétate de plomb, l’acide picrique, l’éthanol, le méthoxyméthane, les PEG, le stéarate d’aluminium, le sulfate de cuivre, la térébenthine, la vaseline synthétique.

Un autre problème élément pose problème chez certaines : le manque de transparence.
Certaines marques n’indiquent pas ou très peu d’informations sur la composition de leurs produits. On ne sait donc pas ce qu’on achète, ce que l’on applique à son cheval et si ce produit a une quelconque nocivité sur l’environnement. Ces produits sont donc à éviter !

Solution préventive et curative : les produits de soin Red Horse Products

Parmi les produits naturels, efficaces et sans danger pour le cheval et l’environnement, il y a les produits Red Horse Products :

  • le Sole Cleanse : un spray nettoyant à base de zinc et d’huile essentielle d’eucalyptus,
  • le Sole Paint : une sorte de peinture pour les chevaux vivant au box faite d’argile verte, de zinc, de miel, d’huile de coco et d’huile essentielle d’eucalyptus,
  • le Field Paste : une pâte protectrice pour les chevaux vivants au pré, elle est à base d’argile verte, de zinc, de miel et d’huile essentielle d’eucalyptus,
  • l’Artimud : une pâte curative pour les pourritures peu profondes, elle composée d’argile verte, de zinc, de miel et d’huile essentielle d’eucalyptus,
  • le Hoof-Stuff : une pâte curative pour les pourritures profondes, composée de fibres de coton, de zinc et de miel.
Avantages Inconvénients Conseil
Efficaces. Les produits ne résistent pas toujours bien à la boue. A utiliser sur du court-terme.
Résultats rapides. Demande un peu de temps et de préparation pour être appliqués.
L’oxyde de zinc est nocif pour les organismes aquatiques.

Solution préventive et curative : l’huile de cade

Dans les soins possibles, il y a l’huile de cade de la Distillerie des Cévennes. L’huile de cade est fabriquée en France à partir du bois de genévrier oxycèdre.

Le procédé de fabrication de l’huile de cade est le même que celui du goudron de Norvège : on réalise une pyrolyse du bois. On brûle le bois lentement, puis on récupère les résidus de fumée par un processus de condensation ce qui forme au bout de l’opération, une sorte de pâte plus ou moins liquide.

Il y a cependant une petite différence entre le goudron de Norvège et l’huile de cade, c’est l’origine du bois. L’huile de cade est extraite à partir d’une essence spécifique (le genévriers oxycèdre) alors que le goudron peut-être issu de plusieurs essences différentes plus ou moins antiseptiques. Le goudron peut également être mélangé à d’autres substances moins naturelles).
En termes de traçabilité, l’huile de cade est donc préférable au goudron.

Avantages Inconvénients Conseils
Efficace. A appliquer avec des gants et de préférence à l’air libre (odeur forte). A utiliser sur du courte terme.
Résultats rapides. Toxique en cas d’ingestion. Ne pas utiliser sur la peau.
Facile à appliquer. Potentiellement allergisante et irritante pour les yeux.
Efficace assez longue : 1 à 2 applications par semaine suffisent. Photosensibilisante.
Résiste bien à la boue. Contiendrait des substances cancérogènes.
Nocif pour les organismes aquatiques.

D’autres solutions encore

Parmi les autres solutions possibles :

  • Compagnon & Cie : la marque propose un mélange d’huile végétale couplée à des huiles essentielles.
  • Equibao : le traitement pour la fourchette est un mélange d’huile de cade et de teinture d’iode.
  • On m’a également parlé du bleu de méthylène, à appliquer avec des fibres de coton.
  • Les produits faits-maison : argile, huiles essentielles, miel, fibres de coton…
  • Un spray de vinaigre dilué comme soin journalier.

Un petit exemple de mise en pratique nettoyage + application du Hoof-Stuff et huile de cade