Tableau comparatif de plusieurs aliments sans céréales pour chevaux

Ces dernières années, l’offre « sans céréale » a explosé. Certain·e·s diront que c’est une mode, je pense que le développement de ces nouveaux aliments est la conséquence d’une meilleure prise en compte des besoins physiologiques du cheval, d’une population de poneys/chevaux sujets au surpoids et d’une meilleure compréhension des pathologiques gastro-intestinales.

Il n’y a pas de pour ou de contre le sans céréale, il y a surtout le « pour quoi, pour qui et avec quoi ? ».

Cet article ne substitue pas aux conseils de votre vétérinaire/nutritionniste.

Pour quoi et pour qui ?

Les aliments sans céréales s’adressent principalement aux chevaux qui se maintiennent en état avec du fourrage (herbe et/ou foin).

Ils conviennent également aux chevaux souffrant de pathologies gastro-intestinales (ulcères, colique), de SME, de PPID (DPIP) et de PPSM.
Rappel : en cas de pathologie, consultez un·e nutritionniste indépendant·e.

Le but de ces aliments n’est donc pas de fournir de l’énergie, mais d’assurer d’autres fonctions comme :

  • servir de support aux compléments alimentaires (fonction n°1),
  • remplacer la ration de céréales de l’écurie,
  • servir de récompense alimentaire,
  • fournir des protéines, vitamines, et minéraux.

Une liste d’aliments sans céréales, sans OGM, sucre ajouté et additifs controversés

Comme je le disais plus haut, il y a beaucoup d’aliments sans céréales disponibles sur le marché.
Pour m’y retrouver moi-même, j’ai souhaité réalisé un petit comparatif.

J’ai d’abord effectué un premier tri afin d’éliminer certains éléments.
Les compositions sélectionnées ne contiennent donc pas :

  • d’OGM,
  • de sucres ajoutés (mélasse, sirop, sucre),
  • d’huile végétale raffinée,
  • de glycérine,
  • d’additifs controversés : BHT, BHA, E280, E284 (additifs retrouvés dans certains aliments sans céréales).

Je ne mentionne pas de marques britanniques, car le Brexit a rendu les exports compliqués.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Les aliments simples

Parmi les aliments sans céréales, il faut aussi parler des aliments simples, c’est-à-dire composé d’une seule variété d’herbe.
On en compte trois principales : le sainfoin, la fléole des prés et la luzerne.

On redécouvre le sainfoin (aussi appelé esparcette), cette légumineuse riche en protéines tout en étant non météorisante, est riche en tanins et aurait une action vermifuge.
On en trouve :

  • Equifyt (BE)
  • Metazoa (NL)
  • Original Landmühle (DE)

La fléole des prés (timothy grass en anglais) est aussi un aliment qui se développe de plus en plus, notamment parce que c’est une graminée pauvre en sucres.
On en trouve :

  • Equifyt (BE)
  • Metazoa (NL)

Enfin la luzerne, légumineuse bien connue et bien cultivée. On en trouve facilement hachée ou compactée en pellets, donc je ne mentionnerais aucune marque en particulier.