Sellerie écoresponsable | La couverture imperméable en matériaux recyclés et sans PFC

 

Article mis à jour le 04 septembre 2022

Si comme moi vous en avez marre de cette surconsommation de masse ignoble et révoltante encouragée à travers les codes promos, les pubs et les hauls, alors bienvenue ! Bienvenue dans ma série d’articles consacrée au matériel d’équitation écoresponsable.

Cet article ne contient ni sponsor, ni lien commercial.

Ecoresponsabilité

On mesure l’écoresponsabilité d’un produit par son cycle de vie qui comprend 5 étapes :

  1. l’extraction des matières premières,
  2. la distribution (tous les transports nécessaires pour fabriquer et vendre le produit),
  3. la fabrication du produit,
  4. l’utilisation du produit,
  5. la fin de vie.

Critères de sélection

Eviter le plastique et les fibres synthétiques, cf mon article sur les microfibres plastiques.

Eviter le cuir chromé, cf mon article sur le cuir.

Préférer des produits fabriqués en Europe.

Ne pas me cantonner aux rayons spécialisés.

Sélectionner des produits techniques et ergonomiques.

Problématique

Les principaux problèmes des couvertures imperméables :

  • elles sont fabriquées avec des matériaux synthétiques,
  • elles sont imperméabilisées et réimperméabilisés avec des PFC,
  • elles sont mal recyclées.

J’ai abordé le problème des PFC dans mon article sur la veste imperméable. Je me permets de faire un copier/coller.

Que sont les PFC ?

Les composés per- et polyfluorés (PFC) sont des produits de fabrication humaine très répandus dans l’industrie en raison de leurs propriétés antiadhésives et hydrophobes. Ils sont utilisés dans la branche textile pour rendre les tissus et les cuirs résistants à l’eau et aux taches. La liaison carbone-fluore étant la plus stable de la chimie organique, les PFC sont extrêmement persistants.

Les études montrent que de nombreux PFC ne se dégradent pas dans l’environnement, s’accumulent dans les tissus corporels et se concentrent au fil de la chaîne alimentaire (biomagnification). Les PFC s’accumulent en particulier dans le sang. Lorsque certaines de ces substances ont été absorbées par l’organisme, elles peuvent endommager le foie et perturber le système endocrinien en modifiant les concentrations naturelles d’hormones de croissance et d’hormones reproductrices. On soupçonne d’autres effets nocifs, en particulier pour les APFO. De récentes études épistémologiques font craindre un lien entre la concentration en APFO et l’obésité (Thorhallur 2012), l’infertilité (Fei 2009) et les troubles thyroïdiens (Melzer 2010).

L’usage de l’APFO n’est pour l’instant pas réglementé, bien qu’il soit envisagé de l’inscrire sur la liste des substances candidates REACH comme «substance extrêmement préoccupante» (liste SVHC).

Les PFC sont rejetés dans l’environnement soit directement durant le processus de fabrication, soit indirectement lors de l’utilisation et de l’élimination de produits contenant des PFC.
Source : Greenpeace Schweiz

 

Des résidus de perfluorocarbures (PFC) ont été trouvés dans l’eau et la neige de huit régions de montagnes de la planète, dont le Parc national suisse, en Engadine (GR). Ces PFC, dangereux pour la santé selon Greenpeace, proviennent des équipements de sport. (Source : Tribune De Genève)

Avec de tels relevés, cela veut certainement dire que nos prés sont contaminés aux PFC… 😦

Derby House, des couvertures PFC Free !

Derby House est une marque britannique pionnière sur le marché des couvertures PFC free. Elle propose en plus, quelques modèles en matériaux recyclés et le tout à des prix abordables !

La marque propose aussi une couverture anti-mouche sans PFC.

  • Lire l’article de Horse&Hound sur la couverture imperméable en matériaux recyclés et PFC free de la marque.

Tempest Original by Shires

Shires propose des couvertures imperméables sans PFC. En plus, il n’y a pas besoin de payer des taxes d’import pour les trouver.

Bucas, Equitheme, Felix Bühler, Horseware, Weatherbeeta…

Heureusement les grandes marques développent de plus en plus de couvertures imperméables faites de matériaux recyclées. On en trouve chez Bucas, Equitheme, Felix Bühler, Horseware et Weatherbeeta.

Par contre, elles ne proposent pas encore de couvertures PFC free ! Pensez donc à les réimperméabiliser avec un produit sans PFC pour diminuer l’impact.

Réimperméabiliser sans PFC

On peut aussi réimperméabiliser soi-même sa couverture sans PFC. Pour cela il faut généralement regarder dans le rayon des tissus outdoor et faire quelques recherches pour sélectionner un produit PFC free.

Réparer et recycler sa couverture, le service Recycl’Horse

Recycl’Horse propose un service de recyclage de textiles équestres.

Les textiles encore en bon état sont offerts à des associations sinon ils seront triés. Une partie des fibres récupérées est ensuite transformée en feutre qui pourra à son tour est utilisé dans la fabrication de nouveaux objets textiles.

Il est également possible de trouver des pièces détachées provenant des couvertures récupérées pour réparer soi-même sa couverture !

Conclusion

Il y a quelques années envisager de trouver une couverture à la fois bien coupée et écoresponsable était mission impossible. Aujourd’hui, le marché a beaucoup changé et continue sa transition avec on espère, davantage de couvertures PFC free.

Aussi n’oublions pas que l’impact d’une couverture passe par son choix et son entretien, pensons donc :

  • à investir dans un modèle solide pour durer dans le temps,
  • à l’entretenir,
  • à l’imperméabiliser sans PFC,
  • à la réparer avant d’envisager de la recycler,
  • de l’expédier vers des entreprises comme Recycl’Horse si on souhaite s’en séparer.