Expérience : nourrir son chat sans croquettes

Crédit photo

Cet article ne substitue pas aux conseils de votre vétérinaire ou d’un nutritionniste.
Ici sont proposés des pistes de réflexions et quelques astuces, mais en aucun cas un mode opératoire complet (difficile de compiler toutes les informations en un seul article). Si l’aventure vous tente, renseignez-vous bien avant de vous lancer.

Un article qui me tient à cœur, en lien avec ma réflexion globale sur notre alimentation et celle de nos animaux.

LES MALADIES D’ORIGINES ALIMENTAIRES
Premier constat, le chat est touché par de graves maladies ou troubles d’origine alimentaire : diabète, obésité, pancréatite, syndrome urinaire félin, insuffisance rénale, allergie, plaque dentaire, diarrhée, vomissement, boulimie…
L’alimentation n’est pas censée rendre malade, détériorer des organes ou pire, causer la mort de l’animal. Et lorsqu’on recherche un peu les causes de ces maux, on cible vite un premier problème : l’alimentation sèche.

Glucides : surpoids, diabète et tarte
La plupart des croquettes contiennent beaucoup de glucides (blé, orge, riz, pommes de terre, soja pulpe de betterave…) qui entrent souvent dans la base de la composition. Impossible pour la nature carnivore du chat de digérer toutes ces glucides, à terme, le chat s’expose à des risques de pancréatite, d’obésité et de diabète.
Le sucre modifie également le PH buccal, à l’origine du développement du tartre. En effet, contrairement à ce que l’on nous prêche, les croquettes ne combattent pas la formation de tartre (elles ont la texture d’un biscuit et un biscuit ne brosse pas les dents), elles ont même plutôt tendance à coller aux dents. Si elles combattaient la formation du tartre, il n’y aurait pas besoin d’effectuer des détartrages ou d’acheter des compléments spéciaux.

Déshydratation et hygiène urinaire
Le second problème est la contenance en eau des croquettes, une croquette est dans par nature, un aliment désydraté. Le chat est un animal qui boit peu, car il s’hydrate principalement par ses proies (habitude liée à ses origines désertiques), composées à 70-75% d’eau. Un chat nourrit uniquement avec des croquettes ne couvrira jamais ses besoins en eau même avec de l’eau de boisson. C’est pourquoi, tout chat nourris aux croquettes souffre de déshydratation chronique. Ce manque d’eau altère le bon fonctionnement des reins et de la vessie, avec les problèmes que cela engendre à plus ou moins long terme : SUF et insuffisance rénale principalement.

Allergies, intolérances et mycotoxines
Nous pourrions aussi soulever un troisième problème qui est celui des allergies et des intolérances alimentaires qui touchent de plus en plus de chats. Elles sont causées par une surexposition à des ingrédients indésirables (gluten, soja…) et à certaines protéines (poulet, bœuf…). A cela s’ajoute le risque d’intoxication aux mycotoxines qui se développent dans les silos à grains et que l’on retrouve dans la majorité des croquettes.

Bien sûr, il y a des chats chanceux qui vivent vieux et se portent un peu près bien avec des croquettes, mais cela revient à vivre avec une épée Damoclès.

Dans les coulisses de fabrication
Pour finir, les coulisses de la fabrication de croquettes, on peut constater à quel point la proportion de céréales est importante, contrairement à celle de la viande qui est elle, très faible :

Si les croquettes ne sont pas adaptées à l’alimentation du chat, que donne-t-on ?

Avant tout, l’équilibre alimentaire passe par la diversification, le chat a donc besoin de diversité, pour cela on conseille d’élargir un maximum les différentes sources de protéines, à condition bien sûr, de respecter les protocoles de transition.

L’ALIMENTATION HUMIDE
Il y a trois types d’alimentations humides :

  • l’alimentation humide dite industrielle sous forme de boites, de barquettes et de sachets,
  • l’alimentation crue : repas composés de viandes, d’abats, d’os et de compléments,
  • la ration ménagère : céréale, viande, fibres et compléments.

Les avantages de nourrir avec une alimentation humide :

  • une meilleure hydratation, car les aliments contiennent naturellement de l’eau,
  • qualité des aliments (pas de sous-produits animaux et végétaux),
  • une meilleure sensation de satiété,
  • réduction des risques de syndrome urinaire félin (SUF) et du risque d’insuffisance rénale,
  • prévention du diabète et du surpoids,
  • prévention des problèmes dentaires,
  • meilleure tolérance digestive et diminution des risques d’allergies,
  • facile à mettre en place.

Conseils pour la transition
Le chat est connu pour avoir des goûts difficiles, une des explications tient dans son odorat et son goût : le chat ne sait pas digérer la viande faisandée (contrairement au chien), il a donc développer ces deux sens pour se protéger d’une indigestion.
Habituer son chat à manger varié est une question d’éducation, c’est plus facile lorsqu’il est jeune et plus ardu quand les habitudes sont bien ancrées. Un chat qui n’a pas été exposé à la nouveauté devient souvent et par défaut, néophobe (peur de la nouveauté). Alors, pour les chats récalcitrants, il faut s’armer de patience et réaliser une transition progressive et personnalisée.

Durant la phase de transition, on peut soutenir le système digestif avec des probiotiques. Une fois que le chat est habitué, on peut varier et mélanger différentes viandes dans une même journée.

Le contenant a aussi son importance
Il arrive que certains chats soient récalcitrants à manger leur repas tout simplement parce que le contenant n’est pas adapté à leurs besoins. En effet, son odorat développé n’aime pas les odeurs de l’inox, ni du plastique qui imprègnent les aliments. Préférez les contenants en céramique ou en verre. Les chats préfèrent en général les gamelles assez plates (de petites assiettes font très bien l’affaire), car ils n’apprécient pas le contact de leurs vibrisses contre les rebords de leur gamelle. Enfin, parce qu’ils voient mal de près, l’eau figée dans un bol peut les décourager de s’abreuver régulièrement, une fontaine à eau est donc recommandée.

L’ALIMENTATION HUMIDE INDUSTRIELLE
Il est préférable de choisir des compositions complètes (personnellement, je ne trouve aucun intérêt à donner des compositions complémentaires), il existe plusieurs formes de conditionnement : barquette, sachet ou boites. Il vaut mieux privilégier de petits conditionnements (sauf si vous avez une grande famille), car les chats se laissent vite. Il existe également plusieurs types de textures : terrine, bouchée, filet et mousse, certaines sont adorées d’autres boudées.
Une fois ouvert, un aliment hermétiquement fermé peut se conserver 3 jours au frigo, mais il arrive fréquemment que les chats boudent les boites qui y ont séjournées. Mon conseil est de la fermer hermétiquement et de la servir dans la journée.
Pour nourrir les chatons, il existe des boites adaptées, mais aussi des boites tout âge qui permettent de les habituer à la diversité. Leurs besoins sont bien supérieur à celui des adultes, il ne faut éviter de les restreindre et planifier plusieurs repas dans la journée. La non-restriction permet de prévenir certains troubles alimentaires comme la boulimie.
Concernant l’entretien dentaire, on peut opter pour un complément type PlaqueOff pour éviter la formation de tartre et pour fortifier la mâchoire, mais le mieux reste les os charnus (cous de poulet crus ou des ailes de poulet crues par exemple), à proposer deux à trois fois par semaine.

Bisphénol A, gélifiants et métaux lourds
Le BPA a beaucoup fait parler de lui vis-à-vis des conserves principalement, s’il est interdit dans les boites destinées à la consommation humaine, il reste autorisé dans les boites destinées aux animaux.
L’utilisation de certains gélifiants est aussi controversée, notamment la gomme de cassia, le carraghénane et la gomme de xanthane qui sont susceptibles d’être cancérogènes et de causer des troubles digestifs (à long terme et à forte dose). Toutes les marques ne mentionnent pas forcément l’utilisation de ces gélifiants.
Enfin, à cause de leur empoisonnement aux métaux lourds et de leur raréfaction dans les océans, les poissons et crustacés sont plutôt à éviter.

L’ALIMENTATION CRUE
L’alimentation crue est l’alimentation idéale et celle qui se rapproche le plus de l’alimentation naturelle du chat. Il y a trois types de régimes :

  • le BARF : alimentation crue + légumes, mis en place par Dr. Ian Billinghurst, vétérinaire australien,
  • le raw feeding : alimentation crue sans légumes, mis en place par Dr. Tom Lonsdale, vétérinaire australien,
  • et le whole feeding : proies entières (poussin, caille, pigeon, souris, poisson…).

Les avantages
Les avantages de l’alimentation crue sont identiques par rapport à ceux de l’alimentation humide avec quelques différences :

  • plus économique,
  • source de nutriments naturels (sans vitamines et minéraux de synthèse),
  • alimentation naturelle complète : elle est composée de viande, d’abats et d’os,
  • meilleure santé dentaire (du fait des os),
  • on peut également mieux contrôler l’origine et le mode d’élevages des animaux élevés,
  • on évite les substances et ingrédients indésirables de l’alimentation industrielle,
  • convient à tout âge.

Le passage à une alimentation crue demande une certaine organisation, le plus dur étant de trouver des fournisseurs, mais une fois la routine mise en place, elle est relativement simple.

Les préparations toutes prêtes, pratique pour débuter
On trouve aussi de plus en plus de repas tout prêts, des avancées très encourageantes, comme chez Easy Barf et Pets Deli.

La taurine, sensible à l’air ?
La taurine est un acide aminée essentiel pour le chat qui n’est pas capable de la synthétiser. Elle est importante lors de la croissance, de la reproduction et assure le bon fonctionnement du cœur, des muscles et des yeux. Présente dans la viande et les abats, on entend souvent parler du risque d’oxydation de la taurine au contact de l’air. C’est un mythe. La taurine reste cependant sensible à l’eau et à la chaleur, mais il n’y a aucun risque à hacher ou broyer de la viande. Par ailleurs, fabriquer de la taurine de synthèse est un processus polluant, mieux vaut donc éviter les compléments et privilégier des sources naturelles.

EXPÉRIENCE PERSONNELLE
Pour le moment, j’ai choisi de nourrir mon chat uniquement avec de la nourriture humide. A ce jour, je tourne avec au moins 3 marques et au moins 11 sources de protéines différentes. Sur le plan physique, il avait des sensibilités gastriques avec les croquettes, ce qu’il n’a plus avec le passage à l’humide, la qualité de son poil est vraiment excellente, les mictions sont fréquentes et abondantes, le poids est tout à fait correct, la dentition parfaite, et les analyses d’urine sont bonnes. Dans le futur, j’envisage une alimentation mixte (boites/cru) ou totalement crue..

CONCLUSION
Faire le choix d’une bonne alimentation, c’est l’une des plus belles preuves d’amour que l’on peut faire à son compagnon.

Pour aller plus loin :

Publicités

22 réflexions sur “Expérience : nourrir son chat sans croquettes

  1. Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant, qui rejoint mes préoccupations actuelles sur la nourriture de mon chat. Ce jeune matou, stérilisé, âgé d’un peu plus d’une année, avait été assez malade l’automne dernier (diarrhée, vomissements, liquide dans l’abdomen) sans que, malgré de nombreuses investigations, on parvienne à déterminer d’où cela pouvait bien venir, jusqu’à ce que la vétérinaire suggère une intolérance alimentaire (il était nourri en mixte avec les pâtées et des croquettes RC chat stérilisé vendus par son cabinet).

    J’avais fait à l’époque pas mal de lectures sur internet et en étais venue à la conclusion qu’il vaudrait la peine d’essayer une nourriture plus proche des besoins de mon petit carnivore et donc bien sûr sans céréales, et j’en ai fait part à cette vétérinaire, heureusement ouverte d’esprit malgré les liens de sponsoring de son cabinet avec RC… Après avoir tout de même demandé à jeter un coup d’oeil aux compositions des nourritures que je me proposais de lui donner, elle m’a donné son feu vert pour essayer: de toute façon il n’était pas bien, je n’avais donc rien à perdre.

    En moins de deux semaines, tous les problèmes gastriques de mon chat se sont arrangés, et son appétit s’est miraculeusement régulé: lui qui était pratiquementn boulimique et toujours assoiffé est devenu très raisonnable (sans doute grâce à cette nourriture moins artificiellement appétente et plus rassasiante).

    Je conserve quelques croquettes qu’il vient manger la nuit quand il chasse (il a accès à l’extérieur et ne s’en prive pas), ce sont actuellement des Orijen mais je projette de passer à Power of Nature car j’ai enfin trouvé un site qui livre chez moi avec des frais de port raisonnable… Il n’en mange pas plus de 20-30g/jour.

    Ce qui m’occupe actuellement est la phase de test des nourritures humides sans céréales qui constituent actuellement la base de son alimentation: je tourne actuellement sur Animonda (carny + vom Feinsten), Feringa, Catz Finefood, Xantara et Terra Faelis pour les complètes, et Cosma Nature, Schesir bouillon et Animonda carny ocean pour les complémentaire (1-2x/semaine).

    Mais il n’est pas évident de trouver une sélection et de s’y tenir: mon chat mange environ 100g de pâtée/jour. Il a tendance à bouder une boîte de 200g le 2ème jour de réfrigération, et les sachets fraîcheur sont souvent à 85g (il réclame alors)… J’essaie de trouver des contenants de 100g mais ils ne sont pas nombreux! Xantara les fait, Animonda vom Feinsten (barquettes) et Terra Faelis aussi mais seulement en magasin, ils ne sont pas livrables sur Z+.

    Je viens également de commander du O’canis pour chat et du Greenwoods (complémentaire), à tester également.

    Granatapet, il ne touche pas.

    Pouvez-vous me citer les quelques marques qui ont le plus de succès chez vous, avec les contenants les plus petits possibles?

    D’avance merci!

    J'aime

    1. Bonjour,

      Merci pour votre témoignage qui est très similaire au mien.

      J’ai également le même soucis avec les boites de 200g qui sont souvent trop grosses. Toutefois, en 200g, j’ai beaucoup succès avec les Catz Finefood au kangourou, ZiwiPeak (170g) et PetNatur (Power of Nature n’est pas apprécié ici, mais niveau appétence, ce sont des boites rarement boudées). En 100g, Lily’s Kitchen, Schmusy (en barquette et hors recettes aux pâtes) et les recettes « Feinschmecker » chez Amora. Pour certaines de ces marques, je commande sur le site Füttern mit Spass qui propose aussi des boites à l’unité (pratique pour les tests).
      Vous avez raison de changer de croquettes à cause de la forte proportion de pois, je trouve également les Purizon à l’agneau pas mal sur le papier.

      J'aime

    2. Bonjour,

      Merci pour ces précisions, je ne connaissais pas PetNatur, ni Lily’s Kitchen ni Amora, et vais voir si Füttern mit Spass, qui est allemand, livre en Suisse à des conditions acceptables… Mais Schmusy ne contient-il pas du riz, si ce n’est des pâtes?

      J'aime

    3. Ah oui pour la Suisse je ne sais pas quelles sont les conditions de livraison. Du coup, il existe peut-être d’autres boutiques allemandes qui livrent.

      Oui il y a du riz dans les recettes Schmusy, à hauteur de 3%. C’est un choix personnel d’accepter ou non le riz. Personnellement, je considère que si l’on varie souvent les marques, un taux comme celui-ci ne pose aucun problème.

      J'aime

    4. Si c’est à teneur de 3% c’est effectivement tolérable, il m’arrive aussi de donner de temps à autre à mon chat le Schesir nature au bouillon (complémentaire), qui contient également 3% de riz et qu’il adore, mais c’est seulement une fois par semaine, cela ne doit pas tirer à conséquence.

      J’ai oublié de vous demander si votre chat est stérilisé? Le mien oui, et comme le vôtre apparemment, il est (pour l’instant, car encore jeune), très athlétique et pas gras du tout, ce qui semble confirmer le fait qu’une alimentation spéciale n’est pas nécessaire pour un chat stérilisé, pour autant qu’elle soit de bonne qualité!

      Je viens de voir que le site allemand sur lequel j’ai commandé mes croquettes PoN fait aussi la marque PetNatur, je vais sans doute essayer lors de ma prochaine commande ;-)

      J'aime

    5. Oh oui les appellations seniors, stérilisés sont des appellations marketing (toutes les infos : http://www.chat-et-cie.fr/forum/alimentation-feline/les-appellations-information-ou-pur-marketing-t38524.html). Le paradoxe est que l’on recommande une alimentation humide dans un but curatif et non préventif et le surpoids en fait partie, c’est pour cela qu’il est rare d’avoir des problèmes de poids avec de l’humide et que cette alimentation est recommandée dans les régimes.
      Mon chat est castré (à 10 mois), il est nourrit à volonté depuis tout petit, et je n’ai eu aucune prise de poids excessive (encore jeune, c’est un gros mangeur).

      J'aime

  2. Dire que mon ancienne véto (cette rijoiejgoizj) m’avait dit de surtout pas donner de pâté à mon chat mais de donner exclusivement des croquettes .. Qu’en est-il pour les chiens ?

    J'aime

    1. Malheureusement les vétos ont peu de connaissances en nutrition animale. :(
      Il existe des boites pour chiens, mais le coût est élevé avec de mode d’alimentation (ou alors on admet une portion acceptable de riz par exemple). Le mieux à mon sens en terme de rapport qualité/prix pour les chiens est une alimentation crue.

      J'aime

  3. Alors là je suis furieuse: vous vous souvenez de mon expérience avec mon chat, du souci que je prends à sa nutrition, et que pour les quelques croquettes que je lui donnais encore je me préparais à faire une transition en douceur entre Orijen et Power of Nature pour ménager ses intestins?

    Eh bien je viens d’apprendre qu’une voisine le nourrissait, et avec des croquettes classées X en plus! J’ai failli en avoir une attaque… « Ah, c’est le vôtre? Il vient chez moi souvent, il a toujours faim! Je lui ai acheté des Purina One, il adore! » Moi qui me demandais pourquoi il avait recommencé à vomir un peu ces dernières semaines, et pourquoi il mangeait moins à la maison! Ca m’a fait tourner les sangs, et ça m’énerve encore rien que de l’écrire.

    J’ai essayé de rester calme et lui ai bien expliqué que mon chat avait les intestins fragiles et qu’on ne pouvait pas lui donner n’importe quoi, qu’il avait une nourriture adaptée et en suffisance, et que je préférerais qu’elle ne l’accueille pas chez elle et surtout qu’elle ne le nourrisse pas… Elle paraît m’écouter, puis me répond: « Mais alors, je peux lui donner quoi? Tous les chats du quartier viennent chez moi, mais le vôtre est le plus gentil. » Mon Dieu. Elle n’avait rien compris.

    Que faire avec des gens pareils? Elle veut/croit lui faire plaisir en lui donnant des croquettes qui vont le détraquer (surtout en alternance avec les trucs moins glucidiques que je lui donne moi, mais comment lui faire comprendre?), et elle s’imagine sans doute que ce qu’il a à la maison est sans doute moins appétent, ce en quoi elle n’a peut-être pas tout à fait tort mais c’est moi qui suis responsable de sa santé! Non seulement elle se l’approprie, mais elle me l’empoisonne à petit feu (et les frais de vétérinaire ne seront pas pour elle)…

    Avez-vous déjà vécu semblable situation? Je pense que je devrais retourner lui parler, pour être certaine qu’elle comprenne, mais je l’ai sentie tellement peu réceptive…

    J'aime

    1. Je pense que c’est le cas de beaucoup de chats qui reçoivent tout et n’importe quoi de la part des voisins… Personnellement, c’est une des raisons qui font que mon chat ne sort qu’en harnais.
      Les croquettes contiennent des exhausteurs de goût qui rendent les chats accrocs, il est normal qu’il se jette sur les croquettes et qu’il boude plus facilement ce qu’il a à la maison puisqu’il a accès à son menu fast-food préféré… Parlez à votre voisine des problèmes des croquettes, fournissez-lui des écrits de vétérinaires ou d’articles ? On peut en trouver pas mal sur internet. Bon courage !!

      J'aime

  4. bonjour, je nourris mes 2 petits chats de 3 mois matin et soir avec nourriture humide sans cerales (marques déjà citées ici) et croquettes à dispo orijen et annamaet et bientot les power of nature quand ils seront stérilisés. J’aimerai ne leur donner que de l humide mais je m absente de 8h à 18h, donc impossible de faire des petits repas dans la journée. Avez vous des conseils et est ce que ces marques de croquettes conviennent ‘quand même »? merci pour vos reponses, la santé de mes puces est trés importante pour moi

    J'aime

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. Personnellement, je ne pense pas que les chats aient besoin d’être nourris à volonté, c’est un « truc » propre à l’alimentation sèche. Mon chat a deux repas par jour et ça ne lui pose aucun soucis. :) Avec les chatons, on conseille un peu plus de repas (5/6 généralement). Il y a les distributeurs automatiques ou sinon mettre tout simplement une portion plus importante et laisser les chatons se réguler. De toute façon, le risque de prise de poids avec de l’alimentation humide est quasi nul (avec de la bonne qualité). Pour les croquettes, les Annamaet grain free et les PON Meadowland mix sont tout à fait correctes. J’aime moins les Orijen à cause de leur forte teneur en protéines végétales (pois).

      J'aime

  5. Bonjour,
    Merci pour votre article très enrichissant ! Mon chat est passé des croquettes p1 sat 34, aux hypoallergenic à la demande de ma véto suite à de gros soucis digestifs (allergies …?), j’ai commencé depuis à lire les étiquettes et je suis fort septique ! A quoi bon remplacer du blé par du soja pour un animal carnivore ?! Votre article tombe donc à pic, il est temps de passer à l’humide et au bio ! Pourriez-vous m’indiquer comment vous avez dosé l’alimentation humide dans un premier temps, et comment être sûre de donner tout ce qu’il faut à mon chat ? (7kg, pas un petit gabarit …) Je ne voudrais pas créer de carences en pensant bien faire.
    En vous remerciant

    J'aime

  6. bonjour je reviens vers vous aprés avoir passé progressivement mes chats au 100% humide (feringa, catzfinefood, lil ys etc), mais l un d eux à des selles trés molles voir diarrhée selon les jours…dois je lui redonner des croquettes ou autre chose afin de raffermir ses selles? il à les poils longs, du coup c est trés embêtant…merci à vous pour votre reponse
    Cdlt

    J'aime

    1. Bonjour,
      Je pense que votre transition n’a pas été assez longue.
      En premier lieu, consulter rapidement votre vétérinaire pour stopper la diarrhée et constater qu’il n’y a pas de cause sous-jacente (gastro, bactérie, vers…). L’argile verte, le charbon actif et les probiotiques facilitent aussi la transition.
      Bon courage et bravo pour votre choix alimentaire.

      J'aime

  7. Merci pour votre article très intéressant. J’ai 2 chats de 3 et 4 ans apparemment sans problème, si ce n’est la femelle peut-être en léger surpoids et le mâle en léger sous-poid. Je les ai toujours nourris matin et soir avec des croquettes Mastery Light environ 15 grammes/ chat auxquelles j’ajoutais directement 1/2 sachet de nourriture humide Purina One spécial chat stérilisé, donc ceci matin et soir.
    Depuis un peu plus d’un mois,grands changements effectués! ils reçoivent de la nourriture sans céréales Maxima Grain Free sterilised (toujours 15 grammes / chat et 2x/ jour) à laquelle je rajoute à chacun soit boîte Almo Legend, soit 1 sachet de Herrmann’s Bio Rind (en fait je teste plusieurs marques avec plusieurs parfums). Même si parfois la nourriture est un peu boudée au départ, les 2 finissent par apprécier, la femelle n’a plus de pellicules et semble avoir maigri et le mâle semble avoir pris du poids, donc je suis contente du changement!
    Ma question: souvent on dit qu’il ne faut pas mélanger nourriture sèche et humide en même temps à cause des temps de digestion différent ? Les miens ont toujours été habitué à ce système et leurs selles sont parfaitement moulées, pensez-vous que je peux continuer ainsi ?

    Suis intéressée aussi par nourriture humide Real Nature Wilderness Pure (qui est une nourriture humide complète). Pourrais-je continuer à leur donner, au moins pour finir le paquet, les croquettes Mastery Light ou est-ce que cela représente un risque ?

    Merci d’avance pour vos réponses

    J'aime

    1. Cela m’a l’air très bien. :)
      Il n’y a pas de problème à mixer plusieurs types d’alimentations, ne vous fiez pas aux on-dits, fiez-vous comme vous le faites déjà à l’état général de vos chats et à leurs selles.
      Étant donné que vos chats ont commencé à manger humide, je ne vois pas de problème à introduire de nouvelles marques, surtout si vous surveillez que tout cela se passe bien.
      Je ne sais pas si vous le savez, mais à titre d’information, Hermanns n’ajoute pas d’additifs dans ses produits, le taux de taurine est donc assez bas.
      Si cela vous intéresse aussi, voici mon blog chat : https://equilibrechat.wordpress.com

      J'aime

  8. Bonsoir,

    Merci pour toutes ces informations, mon chat a 5 ans, nourri exclusivement aux croquettes et pâtés. J’essaye d’acheter des produits de qualité Mais apres avoir vu la présence de taurine dans les pâtes et avoir entendu que les croquettes étaient addictives, cela m’inquiète un peu.
    Après avoir lu votre article, je vais commencer par acheter le pack découverte chez PetsDeli afin de voir comment réagit mon chat (hyper neophobe !!!!), et ensuite j’essayerai une des marques citées dans votre article Mais je suis un peu perdue sur la bonne marche à suivre …

    Amélie.

    J'aime

    1. C’est super tout ça. :) Attention à bien faire de transitions, surtout si vous mélanger croquette, boite et cru. Il ne faut pas trop s’inquiéter sur les taux de taurine, dans les marques complètes il n’y a pas de soucis et dans le bio, il suffit soit de compléter, soit de varier les marques.
      Vous pouvez aussi consulter mon blog chat : https://autrementchat.wordpress.com

      J'aime

  9. bonsoir, me voilà de nouveau, je suis en panique, mes chats qui mangeaient bien leur pâtée, ne veulent plus en manger, j’ai beau changer de marques (catzfinefood, lily’s, feringa, granapet, applaws, terra faelis), ça fait 3 jours que les 2 s affament, mais rien n y fait. Pouvez me donner des astuces pour rendre les pâtées appétentes ou arriver à resoudre ce probléme? (elles ont des croquettes purizon la nuit) mais jusqu ici elles mangeaient parfaitement les 2. Je precise qu elles sont en pleine forme et sont des chats d interieur

    J'aime

    1. Difficile de vous répondre sans avoir tous les éléments, d’autant que je trouve bizarre que les deux se mettent à bouder leur nourriture en même temps (les pâtés ont-elles toujours la même odeur ?). Mangent-elles encore leurs croquettes ? Si oui, c’est déjà bon signe, ne les affamez pas davantage. Il peut arriver avec les beaux jours que les chats mangent moins, mais ils ne s’affament pas.
      En matière d’appétence, voici quelques astuces : réchauffer un peu la pâté, mélanger avec les croquettes, olives vertes (si vos chats aiment), huile de saumon, Flortiflora… Mais je ne suis pas sûre que ces techniques soient la solution puisqu’elles mangeaient leur pâté il y a peu encore, je serais vous, je chercherais une autre piste et je les surveillerais attentivement (comportement, selles, urines, etc.), et si cela persiste encore demain, contactez votre vétérinaire. Bon courage !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s