Blogging : 2019, nouvelles envies, nouveau projet !

Je ne vais pas y aller par quatre chemins : cela fait quelques temps que j’ai envie de parler d’autre chose que de chevaux. L’année dernière, j’avais ouvert une rubrique sur les chats, cette fois, j’ai envie d’ouvrir les portes plus grand encore et d’aborder un thème dont on avait parlé succinctement ici : l’écologie.

Quand j’étais petite, j’avais un livre sur les animaux et une page était consacrée à la chasse à la baleine. Dans ce chapitre, il y avait une toute petite photo d’illustration d’une baleine ensanglantée qui se faisait treuillée sur un bateau. Je me souviens que cette toute petite photo m’a bouleversé et que j’ai ressenti un profond sentiment d’injustice. Cette expérience a été un élément déclencheur dans ma vie.

Quelques années plus tard, j’ai cessé de manger de la viande, j’ai fait de plus en plus attention à ce que je consommais, et j’ai « verdis » mes études supérieures en choisissant un cursus en développement durable.

Je pense pouvoir dire que je suis curieuse et que beaucoup de sujets m’intéressent.
Or est-ce qu’il faudrait systématiquement un lieu d’expression différent pour chacun de ses centres d’intérêt ? Et donc ouvrir et gérer deux voire trois blogs ?
Pour avoir essayé, la gestion de plusieurs blogs n’est pas simple, c’est chronophage et énergivore, et malheuresement cela se termine souvent par l’abandon d’un des deux blogs. Et ça, je n’ai pas envie.
Il y a aussi la question des coûts de gestion : le blog me coûte plus qu’il m’en rapporte. En 8 ans, mon travail ne m’a jamais rapporté un centime. C’est un choix, c’est mon choix. Je pourrais trouver des méthodes de financement, référencer des liens sponsorisés… mais les choses sont plus simples sans cette pression financière. Je préfère même payer pour ne pas imposer de publicité à mes chers lecteurs, mais ce luxe, je ne peux l’offrir qu’une fois par an.
Enfin, sur la question de la cohérence et d’un point de vue blogging, internet est de mon point vue encore trop rigide. Les blogs multi-thématiques sont rares, en général les auteur.e.s choisissent d’ouvrir un second voire un troisième blog « parce qu’il ne faut pas tout mélanger ». En tant qu’auteure et lectrice de nombreux autres blogs, je pense que l’on devrait pouvoir s’affranchir de cela. Plus de contenus, c’est plus de richesse, de découvertes et d’échanges, et c’est pour moi, la raison d’être d’internet.

Après 8 ans d’articles autour des chevaux, j’ai envie de prendre un pari risqué : parler de chevaux, mais aussi d’autre chose et surtout d’écologie. Cela entraînera peut-être le départ de certains lecteurs, ce n’est pas grave. Je ne cherche pas à faire plaisir, Demivolteface est mon espace de liberté et c’est aussi mon identité, j’ai donc envie d’y suivre mes propres règles, tant pis si tout le monde ne suit pas. Pour les autres, si des sujets comme le zéro déchet, le minimalisme, l’alimentation ou plus généralement le vivre mieux vous intéressent, alors je vous souhaite 1000 fois la bienvenue !

6 commentaires

  1. Très belle décision !!
    Je vous en félicite et continuerais à vous lire puisque je n’ai plus que l’amour des chevaux en commun avec vous mais aussi tout le reste !! 🌱🐈🐎🌏💚

    Aimé par 1 personne

  2. Je trouve ton blog passionnant, merci pour tout le travail que tu lui concerne!

    Je ne sais plus comment je suis arrivée ici, mais depuis je le dévore. J’ai été cavalière pendant plusieurs années, mais à vrai dire, ma passion pour les chevaux l’a largement emportée sur mon attrait pour l’équitation. J’ai la chance d’avoir aujourd’hui deux chevaux (que je ne monte pas!) qui m’enseignent énormément de choses, et sans lesquels je ne serais pas qui je suis… Ils m’ont principalement appris à me connaître, à apprivoiser mes émotions, et, donc, à vivre (je n’ai pas peur de le dire, quitte à passer pour une folle… on n’est plus à ça près ;))…

    Il est question de bien plus que d’équitation… Mélanger les thématiques est nécessaire (ce cloisonnement constant est-il typiquement français?), lorsqu’on commence à se soucier sincèrement de la santé et du bonheur de nos chevaux, la santé de la planète et des autres créatures devient aussi une préoccupation de premier plan. C’est en étendant son regard qu’on voit plus clairement ce qu’il y a sous son nez. Tout est connecté…

    Hâte de voir ce que va donner ton évolution!!

    J'aime

  3. Très bon article et sujet très interressant !

    Je suis propríétaire de deux chevaux et très soucieux de mon impact écologique également …
    Et je me demande de plus en plus si je peux concilier les deux … je m’explique …

    1) Si on considere la consommation de foin ( = utilisation de surfaces agricoles), d’eau , les rejets ( excrement, méthane, urine …) suis-je en mode devellopement durable ?

    2) Vu les surfaces agricoles utilisées pour nos chers compagnons, afin de les nourrir et les loger, peut-on considérer que c’est écologique ? La plupart des propriétaires d’équidés que je connais recherchent des surfaces foncières petites ou moyennes qui pourraient servir aux dévellopement des projets agricoles type mini fermes bio et locales, permaculture ….

    Ce ne sont que des idées, je n’ai pas de chiffres a`l’appui, et il ne me semble pas voir vu de sujet de la sorte sur les groupes facebook ou dans des revues spécialisées.

    Au plaisir de lire votre prochain article.

    J'aime

  4. Merci ! 🙂

    C’est difficile d’avoir une réponse absolue à ces questions, mais c’est bien de se les poser !
    Toutefois, je pense qu’il faut trouver l’équilibre et parfois relativiser un peu même si je comprends ce sentiment de frustration que l’on peut ressentir de temps en temps.

    Par exemple, sur le fait que le cheval gâcherait des terrains, avant je retournerais la question vers : les monocultures, les parkings et les surfaces commerciales ou encore les habitations trop grandes et leur pelouse inutile. 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.