Mon minimalisme numérique

Les réseaux sociaux (RS) c’est super, ça a changé notre vie, mais ça a aussi pleiiin de mauvais côtés, c’est chronophage, addictif et parfois source de dévalorisation et de dépression.

Mon utilisation (vraiment) minimaliste des réseaux sociaux

Je n’ai jamais été addicte aux RS. J’y suis arrivée sur le tard, quand j’ai souhaité ouvrir une page FB pour mon blog, bien des années après sa création.

Aujourd’hui, j’ai un compte Facebook, Instagram et Youtube.

Sur Facebook, je gère la page du blog et j’utilise Messenger pour mes ami(e)s.

J’ai un compte sur Instagram qui me permet d’aller me mettre à jour sur certains contenus.
J’y vais rarement parce que je n’aime pas beaucoup cette plateforme, je la trouve mal fichue, peu attractive visuellement et pas intéressante. Je suis plus une dévoreuse de contenu informatif, donc forcément, ce n’est pas le genre de plateforme faite pour moi.

J’ai un compte Youtube pour suivre principalement des chaînes de vulgarisation scientifique et historique.
Le Youtube poney, je le suis via Feedly (j’en parle plus bas), si je mélange tout ça deviendrait indigeste.

Comment je fais pour ne pas être addict et ne pas perdre mon temps

Je désactive toutes les notifications
C’est un peu fastidieux, mais c’est une source de stress en moins !

Les seules notifications que j’ai sont celles de Messenger.

J’ai désactivé le suivi de mes contacts
Alors j’aime mes ami(e)s, mais je n’ai pas le temps de suivre tout ce qu’ils ou elles likent ou partagent. Je consulte simplement leur profil de temps en temps.

Mon fil d’actualité FB est totalement vide
Pour naviguer sur internet, je préfère mon ordinateur et utiliser des favoris plutôt que de scroller du contenu.

Cela me permet d’organiser mieux mon espace numérique et de ne pas risquer de manquer un contenu intéressant.

J’utilise Feedly
Feedly est un agrégateur de flux RSS. En d’autres termes, je peux suivre le contenu de sites, blogs et chaînes vidéos grâce à cette plateforme.
Ce que j’aime dans cette organisation, c’est que l’on peut organiser son contenu, ce qui n’est pas possible avec Facebook, Instagram ou Youtube.

J’ai désactivé la lecture automatique des vidéos sur Youtube et Netflix
Pour ne pas me faire aspirer par l’algorithme et ses suggestions et éviter de faire tourner des vidéos que je ne regarde plus (le visionnage de vidéos est ce qui pollue le plus sur internet).

Je n’ai pas presque aucune application sur mon smartphone
C’est-à-dire qu’à part ce qui est déjà installé, j’ai juste ajouté Messenger et FB.

J’utilise une boite email eco-responsable
Les serveurs sont en France et sont alimentés avec de l’énergie éolienne.
La boite email est basique mais fonctionnelle. Elle m’informe aussi de l’impact carbone de mes emails.

Je n’ai plus la télévision
Je regarde les programmes qui m’intéressent en replay.

Je fais régulièrement du nettoyage, j’ai désactivé la lecture automatique et je fuis le cloud

Je nettoie régulièrement mes emails, conversations, historique internet, FB, Netflix…
Je supprime même mes anciennes publication de ma page FB, car personne ne consulte vraiment les archives. J’ai l’espoir que cela encombre un peu moins les serveurs.

Je supprime également photos, vidéos et musique quand je le juge utile.

J’évite également d’externaliser mes données (cloud). Je privilégie un bon vieux disque externe.

Pourquoi ?

Pour restée libre, pour conserver mon temps, pour rester créative, pour ne pas saturer mon cerveau.

Les RS sont bourrés de côtés négatifs. J’ai d’ailleurs plus d’une fois penser à supprimer mon compte FB, notamment parce que je désapprouve le manque de transparence et les magouilles de Zuckerberg.
Mais il y a aussi des bons côtés à FB, j’y trouve du contenu intéressant et c’est pour cette raison que j’y reste.

Aussi, un autre effet insoupçonné mais très appréciable d’avoir un relation très allégée vis-à-vis des RS, c’est qu’en temps de pandémie, on échappe au bullshit de masse. Et ça, en termes de « confort cérébral », c’est vraiment top !