Entretenir et démêler les crins sans démêlant

Je monte à cheval depuis plus de 25 ans et je n’ai jamais acheté de spray démêlant. J’ai toujours su m’en passer, même dans les pires moments.

Cela fait  plus de place dans la boite de pansage et surtout, des économies !

Pour obtenir de beaux crins les entretenir facilement, ce n’est pas compliqué, il faut :

  • une bonne alimentation,
  • couper régulièrement les pointes,
  • adopter les bons gestes et les bons outils pour démêler les crins sans les casser.

L’alimentation

Une bonne alimentation va permettre d’obtenir un crin fort, souple et brillant.
Pour cela, il faut miser sur :

  • les oméga-3 pour la brillance,
  • les acides aminés (la méthionine en particulier) pour la force, la brillance, la souplesse et la pousse,
  • un bon équilibre cuivre/zinc pour la coloration et la pousse,
  • les vitamines B pour la pousse.

La coupe des pointes

Couper régulièrement les pointes des crins réduit la casse et facilite le démêlage, exactement comme pour nos cheveux.

Pour cela, il suffit simplement de se munir d’une paire de ciseaux.

Démêler sans casser

C’est peut-être là où réside l’astuce principale de cet article : pour démêler sans produit démêlant et sans casser le crin, il faut choisir le bon outil !

Voici est la meilleure brosse que vous puissiez trouver pour démêler les crins sans les casser :

Brosse pour crins « Nature », Krämer (11 euros), il en existe d’autres.

Il s’agit donc d’une brosse à picots métalliques, mais avec un petit détail important : les picots sont dépourvus de boules à leur pointe. En effet, ce sont ces petites boules qui sont souvent à l’origine de la casse ou de l’arrachage du crin.
D’ailleurs, celles et ceux qui ont des cheveux longs doivent bien connaitre ce type de brosse, car c’est aussi ce qu’on leur recommande.

En plus d’utiliser le bon outil, il faut aussi appliquer les bons gestes :

  • pour éviter d’arracher les crins, on les maintient dans la main,
  • pour la queue, on commence par le bas et on remonte progressivement.

Mais pourquoi ne pas utiliser de démêlant ?

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles je n’utilise jamais de démêlant sur les crins de mes chevaux.

C’est un consommable qui a un prix : entre 10 et 20 euros la bouteille.

Les compositions sont rarement saine pour le crin : pour la majorité, il s’agit d’un mélange d’eau et de silicone.
Résultat : les crins ont un toucher « plastique » et peuvent, à force, se fragiliser, casser voire tomber.

Cela représente un déchet : c’est une bouteille en plastique générée à chaque fin d’utilisation et même, quand elles existent, les recharges sont aussi en plastique.

Solution de remplacement : le démêlant fait-maison et ultra simpliste

On peut remplacer le démêlant du commerce par deux produits ultras simples :

  • du vinaigre blanc dilué dans de l’eau (ce spray sert aussi de soin pour les fourchettes),
  • ou du jus de citron dilué dans de l’eau.

L’acidité contenu dans le vinaigre et le citron va adoucir naturellement le crin et aider à son démêlage.

J’ai moi-même une petite bouteille dans ma boite, mais j’avoue l’utiliser très rarement (deux fois par an ? C’est surtout quand j’y pense ha ha) parce que les astuces citées au dessus font toujours le job.

Je n’ai pas résisté à l’envie de mettre cette photo, la hantise de tout propriétaire hihihihi !